Dernière réalisation d’un modèle de mon livre par Mélanie de Chez Melba

Et voilà, le petit tour des réalisations des modèles de mon livre se termine aujourd’hui ! Juste avant les vacances … C’est Mélanie du joli blog « Chez Melba » qui a accepté de réaliser quelque chose. Mélanie chine, bricole et fait beaucoup de choses. Elle fait aussi de très belles photos, il faut dire qu’elle a un bon professeur, son conjoint est photographe. J’ai aussi la chance de connaître un peu Mélanie, on s’est rencontrées et ça a accroché plutôt bien, d’ailleurs on remet ça très bientôt. C’est la magie d’Internet, faire des rencontres improbables et en trouver de la joie et de l’amitié.

Je doit vous avouer que je suis ravie, car de toutes les filles, aucune n’a fait la même chose !! C’est quand même extra 6 des 12 modèles du livre ont été testés. Bon je vous laisse découvrir les réponses habituelles de Mélanie aux questions que j’ai posé.

1/ Qui est derrière « Chez Mélba » ?
Je m’appelle Mélanie. Il fut un temps où je partageais beaucoup de choses faites, découvertes, photographiées, rêvées, chinées… dans le blog, mais depuis que je suis de nouveau prof (d’allemand), c’est moins évident. (Ouf, les vacances d’été arrivent… !) Je bosse dans un lycée de Saint-Nazaire.

2/ Depuis quand graves-tu les gommes, qu’est-ce que tu aimes dans cette technique ?
J’ai commencé à graver il y a deux ans et demi, en janvier 2013… Et c’est toi, Fabienne, qui m’as donné envie – grâce à mon amie Elodie qui m’a fait découvrir ton blog. J’aime l’idée que l’on puisse faire 1001 réalisations avec les tampons, mais aussi les effets produits par la répétition de motifs. Enfin, graver demande de la concentration, du calme, de la précision… ça me fait beaucoup de bien !

3/ Pourquoi avoir choisi cette création, et as-tu trouvé facile de la réaliser ? Les explications techniques te paraissent-elles compréhensibles ?
Je raconte tout ça dans le détail dans l’article, mais en plein déménagement, j’ai dû choisir un projet utile, qui me motivait et que je pouvais réaliser avec peu de matériel. Les étiquettes pour pots de confiture étaient idéales ! Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, parce que le pas-à-pas est très clair. Après avoir compris comment on pouvait évider les carrés/rectangles/petites formes géométriques, j’ai eu envie d’en faire plein !!

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ?
Avec les tampons, j’ai déjà fait des cartes, des carnets, des bijoux (impression sur cuir), des impressions sur tissus, du papier cadeau… Grâce à ton livre, j’ai découvert d’autres possibles à explorer, notamment la porcelaine froide. A suivre…

5/ Quels sont tes projets futurs ?

Plein ! Dessiner et enfin oser utiliser ma jolie boîte d’aquarelle ! Mais dans l’immédiat, j’ai une maison à aménager/décorer… :-)

Voici les étiquettes de Mélanie, et sur son blog aujourd’hui elle nous en dit un peu plus sur leur réalisation. n’hésitez pas à y aller…

etiquettes confiture tampon livre la fabutineuse

 

tampon confiture du livre la fabutineuse

 

Et pour rappel celles que j’ai proposé

etiquette-fruit-1

 

crédit photo Cinqmai

Et voilà; c’est fini pour les réalisations par d’autres. je remercie chaleureusement, Céline, Aurélie, Sarah, Marie, Claudie, et Mélanie pour avoir bien voulu se prêter à ces réalisations. Ce n’est que du bonheur pour moi. Si vous aussi vous avez le livre en main et si vous réalisez quelque chose, n’oubliez pas que vous pouvez partager votre réalisation sur le blog collectif « Qu’est-ce que tu fais de beau ». Je serais ravie de voir vos réalisations.

Quant à moi, j’ai quelques projets à vous montrer, toujours à partir du livre, car on peut mixer les modèles et les supports, et je vous montrerai cela bientôt. A très vite, je vous souhaite une très belle journée.

#5 étape La petite verrière et les tipis futés

Aujourd’hui avant dernière étape avec Claudie qui tient le blog « La petite verrière » qui a accepté avec la gentillesse qui la caractérise de tester une création de mon livre « tampons gravés motifs en voyage« . Elle a choisi de tester la gravure des tipis, et les a imprimés sur une patère plus large que celle que je proposais.

Claudie venait commenter depuis le début sur mon blog, toujours un mot gentil une remarque. Depuis quelques temps elle a ouvert un blog pour y montrer ses réalisations personnelles et a commencer à graver depuis peu j’étais ravie qu’elle participe à essayer un de mes 12 modèles. Au travers des quelques questions posées, je vous invite à la découvrir un peu plus et à aller sur son blog pour voir son univers.

1/ Qui est derrière « La petite verrière » ?

Je m’appelle Claudie, je suis mariée et maman de 3 grands oisillons maintenant partis du nid…lady Moutonne est l’aînée de mes grands-petits et je suis Mamili pour ses deux tout petits garçons. C’est sous « la petite verrière » accolée à notre maison que je bricole très souvent (j’ai la chance de travailler mi-temps !). Un toit de verre qui me protège de la pluie et me permet d’être en plein air avec une belle lumière presque en toutes saisons…d’où le nom du blog.

2/ Depuis quand graves-tu les gommes, qu’est-ce que tu aimes dans cette technique ?

J’ai découvert la gravure grâce à ton blog Fabienne ! J’étais assez épatée par tes réalisations et « la liberté » que représentait cette technique. D’abord la recherche du sujet, du motif, puis le travail de gravure plus doux que sur le bois ou la pierre ! Intervient ensuite le choix des couleurs et du support (papier, bois, tissu, liège…et j’en oublie sûrement). Toutes les étapes sont si passionnantes ! Et l’aspect ancestral et artisanal de cette technique me plait (utilisée sur les vases très anciens et la main n’est-elle pas le premier tampon sur la paroi des grottes?).

3/Pourquoi avoir choisi cette création et as-tu trouvé facile de la réaliser ?

Je n’ai pas hésité une seconde, même si plusieurs créations me tentent, en particulier celle présentée en couverture de ton livre. Je la trouve particulièrement raffinée ! J’aime tous les objets indiens et j’ai construit et cousu un tipi pour la chambre des loulous il y a quelques mois. Ce porte-manteau arrivait à point !!! Je redoutais la gravure des cercles mais en suivant ton texte pas à pas, ce n’était pas si difficile.

Tes indications sont extrêmement claires à chaque étape. J’ai vraiment eu l’impression de ne jamais être dans le flou.

Tes séries de petites photos explicatives aident aussi beaucoup à la compréhension : on voit bien comment tenir la gomme d’une main et la position précise du cutter ou de la gouge de l’autre.

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ?

J’aime les utiliser dans ma déco, je tamponne de petites cartes, je façonne de petits cadeaux de naissance. Lorsque nous sommes invités, je réalise des corbeilles-gourmandes et je décore les étiquettes avec des tampons.

Il est évident qu’il y aura toujours de bonnes idées à réaliser avec la gomme ! J’ai aussi aimé participer aux  » battle of stamps » (un battle entre graveuses de tampons européennes qui a eu lieu ces dernières années), un thème imposé et beaucoup de plaisir à découvrir les différentes interprétations des blogueuses-tamponneuses.

5/ Quels sont tes projets futurs ?

Une série d’ex-libris, tes tampons des « photophores du monde » je ne sais pas encore sur quel support mais je les trouve magnifiques ! … et de nombreux cadeaux de naissance car il y a tout plein de bébés prévus autour de nous dans les mois qui viennent !

Voici la patère « tipis » réalisée par Claudie, vous remarquerez qu’elle a même réalisé les tipis en plus petit, c’est un plaisir de voir comment les personnes s’approprient les choses et les détournent ! Bravo Claudie c’est superbe :)

 

tipis futes tampons livre la fabutineuse

 

Et voici le modèle que je vous propose dans mon livre

tipis-futes-1

crédit photo : Cinqmai

Des tampons imprimés en motifs carreaux ciment

Vous le savez peut-être en l’ayant vu sur mon instagram. J’aime beaucoup les impressions géométriques à partir d’un tampon carré. Jouer avec les couleurs, les motifs pour avoir un effet façon carrelage, carreaux ciment, ou azulejos.

cartes tampons carreaux ciment la fabutineuse

J’ai réalisé quelques tampons géométriques pour ce type d’impression, j’ai volontairement simplifié le graphisme, pour avoir des effets de couleur assez forts. Les motifs peuvent s’imprimer seuls, ou en étant mélangés. Les tampons sont en boutique !

carreaux ciment azulejos la fabutineuse

Pour réaliser des cartes, on peut sur une feuille blanche au préalable tracer des lignes d’environ 2,7 d’espacement au crayon fin, sans appuyer. Et imprimer les motifs dans ce quadrillage. Une fois que l’encre a bien séché, on peut gommer sans problèmes les lignes. Ensuite on découpe cette feuille et on la colle sur une carte de carton de couleur assorti.


1-DSC_0816

 

Quelques impressions peuvent aussi faire un marque-pages improvisé !

tampon geometrique carte la fabutineuse 2

bande_pour-2Barticle_blog-10

Très belle semaine à vous !

Les créations du livre vues par d’autres #4 Marie de Belette Print

Aujourd’hui pour continuer les présentation des réalisations des créations de mon livre « Tampons gravés motifs en voyage », je n’accueille pas une inconnue du monde de la gravure. Marie, du blog « Belette Print » grave du lino depuis plusieurs années et a réalisé également un livre dans la même collection Qu’est-ce que tu fais de beau » sur la linogravure. « Linogravure impressions natures », où elle nous dévoile les secrets de la linogravure avec des impressions multiples pour des cartes affichettes et autres créations sur papier.

J’aime beaucoup son travail, dont les motifs ont souvent des inspirations art nouveau.

Marie a choisi d’essayer de réaliser les « photophores tour du monde ». En effet les silhouettes de monuments représentatifs de différents pays font le tour des photophores.

Avant de vous montrer ses photophores, je vous invite à lire quelques questions pour mieux connaître Marie.

1/ Qui est derrière « Belette Print »

Derrière Belette Print, il y a moi, Marie! J’ai 35 ans, 1 chien, 3 oiseaux et 1 petit humain. Dynamique et débordante d’idées, trouver du temps pour tout n’est pas toujours facile. Je suis une passionnée de gravure, d’impression et de couture. Quand je ne suis pas au boulot, je passe beaucoup de temps à explorer ces 3 domaines, j’adore tester de nouvelles choses!

2/ Depuis quand graves-tu les gommes, qu’est-ce que tu aimes dans cette technique ?

Je grave la gomme depuis 2 ou 3 ans. J’imagine que le chemin qui m’a menée à cette technique n’est pas très logique. J’ai toujours aimé le dessin et la peinture. Il y a une dizaine d’année, j’ai eu l’occasion de participer régulièrement à un atelier de taille douce. Je suis tombée amoureuse de cette technique qui a cependant le gros défaut de nécessiter un équipement important.

Il y a environ 5 ans, j’ai découvert par hasard la linogravure et encore une fois, le charme de la gravure a opéré! J’y ai passé de plus en plus de temps et ai eu envie de partager cette passion à travers un blog.

J’ai commencé à graver la gomme sur demande d’une créatrice de sac qui voulait tamponner sur cuir. En ce qui me concerne, j’apprécie surtout la souplesse de la gomme qui facilite sa gravure et l’impression. J’aime moins son côté synthétique, le lino, le bois, le cuivre gardent à mes yeux un charme inégalable! Créer de toutes pièces un tampon ou n’importe quelle autre plaque, l’imprimer sur des supports variés, je ne me lasse pas de jouer avec toutes ces techniques et de découvrir ce que d’autres en font.

3/ pourquoi avoir choisi cette création, et as-tu trouvé facile de la réaliser.

L’envie de créer des luminaires en papier ou en tissu imprimés me titille depuis longtemps, c’était l’occasion de m’y mettre et de me procurer le matériel nécessaire. Les explications étant très claires, notamment les précisions sur le plastique et les sources de lumière à utiliser, le terrain est défriché pour se lancer ensuite dans des projets personnels. Quand j’ai vu les motifs des photophores, j’ai tout de suite eu des idées pour les utiliser sur d’autres supports et je connais un petit bonhomme qui a aussi très envie de me les piquer pour en mettre plein ses dessins!

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ? Envisages-tu de continuer cette activité ?

Avec les tampons que je grave j’aime imprimer des tissus que j’utilise pour coudre des vêtements ou des accessoires.

Sur papier, je fais des cartes, des étiquettes, des objets décoratifs en 3 dimensions… j’ai un tampon pour mettre mon adresse au dos des enveloppes, un pour noter les recettes de cuisine, d’autres gravés spécialement pour amuser mon fiston ou mes neveux et nièces… Bref, les débouchés ne manquent pas, donc non, je ne compte pas arrêter, j’aurais même du mal à m’en passer!

5/ Quels sont tes projets futurs

En ce moment, je suis accro à l’impression textile. La gravure et l’impression en général prennent de plus en plus de place dans ma vie. Je voudrais pouvoir faire découvrir ces techniques à travers des ateliers dans ma futur région d’adoption (le bordelais). Ce projet n’est pour l’instant qu’à l’état de germe…à creuser! J’aimerais aussi me mettre à la sérigraphie.

Au travers de ces réponses vous verrez, Marie ne maque pas d’énergie et de jolis projets, je vous invite donc à aller découvrir son blog et son travail si vous ne le connaissez pas !

Les photophores réalisés par Marie

fabienne3

 

fabienne4

 

Marie a suivi presque parfaitement le modèle proposé dans le livre présenté ci-dessous

photophores

crédit photo : cinqmai

Les créations du livre vues par d’autres #3 Sarah de Tadaam

On continue ce périple des merveilles. Merveilleuses talentueuses qui se sont mises à la gravure pour tester une création parmi les 12 de mon livre « tampons gravés motifs en voyage »

Aujourd’hui nous rencontrons Sarah du blog écrit à quatre mains « Tadaam » entre Paris (Sarah) et Grenoble (Florence). Sarah est une bricoleuse un peu touche-à-tout, qui, quand elle s’empare d’une technique fait toujours de très jolies choses. Couture, tricot, crochet, papier… Depuis quelques mois, de jolis tampons s’impriment sur le tissu chez elles. C’est Sarah qui a commencé avec succès à tenir les gouges, c’est pourquoi je lui ai demandé si ça la tentait de tester quelque chose. Elle a choisi de réaliser les tampons aux motifs russes khokhloma. Ces sont motifs traditionnellement peints sur bois en rouge et doré sur fond laqué noir. je les ai sortis de leur environnement pour les réinterpréter sur tissu en couleurs vives.

Sarah les a gravés et imprimés sur du tissu en couleurs douces pour en faire une jolie housse de coussin. Avant de vous montrer le résultat, elle a également répondu à mon petit questionnaire, pour vous permettre de mieux la connaître :)

1/ Qui est derrière le blog « Tadaam »

Je suis Sarah, j’ai 33 ans et j’habite à Paris. Je co-anime le blog Tadaam avec ma belle-sœur Flo depuis 2 ans et demi en parallèle de mon job dans l’audiovisuel. Outre l’aspect amical et familial de cette aventure, la création de notre blog m’a permis de renouer avec la créativité que j’avais un peu laissée de côté ces dernières années et qui m’est essentielle au quotidien.

2/ Qu’est-ce qui t’as amené à la gravure. Qu’aimes-tu dans cette technique ?

J’ai découvert cette technique via les « battles » thématiques auxquels tu participais aux côtés d’autres blogueuses, en flânant chez les unes et les autres au lancement de notre blog. J’ai été tellement enthousiasmée par vos réalisations que j’ai voulu tester rapidement. Je trouve que c’est à la portée de tout le monde, du petit tampon tout simple au plus sophistiqué, on peut se faire plaisir. Les tampons se déclinent dans une grande diversité selon les encres et les supports, c’est sans limite. Une fois qu’on a commencé, on a envie de tout graver et c’est très communicatif ! J’aime aussi le fait que ça convoque le dessin, là encore du plus simpliste au plus détaillé. J’admire beaucoup ton travail, j’ai été très marquée par tes « impressions botaniques » qui me plaisaient énormément.

 

3/ pourquoi avoir choisi cette création, et as-tu trouvé facile de la réaliser. Les explications techniques te paraissent-elles compréhensibles.

J’aime particulièrement tes motifs floraux et végétaux, alors c’est aussi un moyen de te remercier pour l’inspiration que tu donnes à tes lecteurs. Mis à part quelques petits détails un peu délicats comme la pointe de la feuille par exemple, c’est l’association des différents motifs qui impressionne au final, mais sans difficulté majeure d’un tampon à l’autre car les lignes restent simples. La partie technique de ton livre m’a beaucoup intéressée, car ayant démarré cette discipline complètement au feeling, j’ai découvert des astuces qui ne s’inventent pas ! Ce qui est super dans les créations de ton livre, c’est qu’on peut au choix les réaliser à la lettre ou simplement tamponner les motifs sur une feuille de papier blanc, ce sera beau dans tous les cas !

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ?

Au départ, je tamponnais du papier pour de petites cartes ou personnaliser une note, un carnet, une enveloppe. Puis je suis rapidement passée à l’impression textile qui est très agréable mais qui demande beaucoup de précision et d’application. Cela m’a donné l’idée de mélanger plusieurs techniques, le tampon et la broderie que j’aime beaucoup aussi, pour une série de hoop art qui m’amuse beaucoup et que je pense poursuivre encore un peu… jusqu’à ma prochaine idée !

5/ Quels sont tes projets futurs ?

Ils sont très nombreux et je manque de temps pour les concrétiser, mais j’ai surtout envie de profiter de l’été pour reprendre un peu le dessin. Rien qu’avec un crayon à papier et une gomme, on peut déjà laisser aller sa créativité et c’est une technique qui peut en nourrir plein d’autres, la gravure de tampons, entre autres !

Je vous laisse avec la photo de sa réalisation et vous remarquerez qu’elle a même fait une jolie boîte pour conserver les tampons !

tadaam-khokhloma-1

tadaam-khokhloma-4Pour mémoire, celle que j’ai proposée. Ces motifs peuvent se décliner aussi bien sur serviettes en papier, chemins de table, ou même cartes florales à envoyer, car comme dit si bien Sarah, ce qui est génial avec les tampons, c’est qu’une fois qu’on les a on peut les imprimer partout à l’envie !

khokhloma serviettesCrédit photo : Cinqmai

Voilà, n’hésitez pas à aller sur son blog, pour en voir plus de cette réalisation et mieux la connaître. Dans quelques jours, ce sera au tour de Marie du blog « Belette Print » de vous montrer sa réalisation !

Les créations du livre vues par d’autres #2 Le bal des Sylphes

Voici la 2ème réalisation de tampons et création faite sur les modèles de mon livre « Tampons gravés motifs en voyage ». Aujourd’hui c’est Aurélie graveuse au « Bal des Sylphes » qui a accepté d’y participer. Je connais Aurélie depuis 2 ans, nous nous sommes même rencontrées en vrai « IRL » (In Real Life comme on dit). Et j’ai découvert une personne douce et adorable comme je me l’imaginais au vu de son travail.

Aurélie partage comme moi la passion de la gravure, elle s’est spécialisée dans la gravure de logos (comme j’arrête moi cette activité, à bon entendeur…) qu’elle réalise avec beaucoup de soin et de finesse.

J’en profite pour vous donner quelques adresses où vous pourrez trouver des gommes. Je conseille dans le livre les gommes japonaises Hinodewashi, car selon moi ce sont les meilleures pour débuter la gravure. Des gommes plus tendres sont aussi utilisables, mais la friabilité est assez forte et fragilise le résultat. Il faut être délicats. Les gouges, vous pouvez trouver des kits avec manche de bois, mais j’aime beaucoup les kits de gouge speedball dont la plus petite gouge en V est parfaite pour les détails. Peu de magasins vendent ce matériel, hélas, il faut souvent passer par Internet, voire aux Etats-Unis pour les gouges speedball, ce serait bien que des revendeurs existent en France ! Mais le prix de revient avec frais de port reste encore abordable, il faut juste être patient pour l’envoi !

Quand j’ai demandé à Aurélie ce qu’elle souhaitais réaliser elle a choisi le « Miroir mexicain arbre de vie » un des projets les plus ambitieux du livre ! J’ai reçu ses photos et j’ai été bluffée par la réinterprétation à sa façon. Sur son BLOG aujourd’hui elle vous en dira un peu plus sur la réalisation de ce projet. Moi je lui ai posé quelques questions pour que fassiez un peu plus sa connaissance.

1/ Qui est derrière « Le bal des sylphes »

Je m’appelle Aurélie j’ai 37 ans, deux enfants et je vis dans une banlieue toute proche de Paris. Je suis graphiste-artisan, je fabrique des tampons gravés à la main en plus de mon activité de maquettiste presse.

2/ Depuis quand graves-tu les gommes, qu’est-ce qui t’as amené à la gravure et qu’aimes-tu dans cette technique ?

Je grave depuis un peu plus de deux années. J’ai d’abord commencé par confectionner des articles en papiers découpés (carterie, mobiles….), mais je me suis lassée très rapidement. M’est venu à l’esprit de me mettre à la linogravure, j’en avais fait lors de mes études et cela m’avait toujours séduit mais je ne possédais pas l’espace nécessaire pour réaliser cela. Un jour, en flânant sur le net, je suis tombée sur le blog de La Fabutineuse. Ce fut le flash total, ton travail, Fabienne, m’a de suite séduit et ce matériau tendre à graver m’attirait pleinement. Cette activité m’a permis de me remettre au dessin, je peux enfin allier croquis, gravure, impression et tout cela sur un coin de table.

3/ pourquoi avoir choisi cette création, et as-tu trouvé facile de la réaliser. Les explications techniques te paraissent-elles compréhensibles.

J’ai choisi de suivre le pas à pas du miroir, outre le fait que l’objet me plaisait, car il était pour moi le moins facile à aborder. Je n’avais jamais testé la porcelaine froide, ce fut l’occasion idéale de découvrir ce matériau ! Cette création requiert de la patience, les explications techniques sont très claires et en suivant tous tes conseils, le résultat a toutes les chances d’être au rendez-vous !

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ? Envisages-tu de continuer cette activité

Je propose mes tampons en boutiques en ligne. Actuellement, ma principale activité dans ce domaine est la fabrication de tampons personnalisés. Je grave des logos, portraits, ex-libris et autres motifs que l’on souhaite me commander. Je compte proposer également des tissus et autres supports imprimés. La liste des réalisations possibles grâce aux tampons peut-être longue !

5/ Quels sont tes projets futurs

Mon principal projet d’avenir est simple : vivre de ma passion au vert ! Continuer mes activités dans un cadre plus serein et pouvoir enfin profiter d’un bel atelier dans lequel je pourrais par exemple m’essayer à l’impression textile et à la linogravure.

Voici le miroir « arbre de vie » qu’elle a réalisé :

L’original est aux couleurs vives bleu turquoise, elle a utilisé une peinture mauve très foncée et de la porcelaine mauve pour cette réinterprétation. C’est magnifique ! J’ai été ébahie de voir à quel point le choix d’une couleur pouvait changer le miroir. N’hésitez pas si vous testez ce modèle à utiliser vos couleurs.

miroir mexicain interpretation aurelie pour la fabutineusePour rappel la version bleue que j’ai proposée

 

miroir mexicain bleu

Crédit photo : Cinqmai

A bientôt pour la suite des réalisations !

Ouverture de la boutique aujourd’hui

 

pictoboutique

WELCOME !! Depuis quelques semaines je m’active dans l’atelier pour ouvrir cette nouvelle boutique ! C’est le grand jour elle est prête ENFIN.

Vous trouverez le picto qui vous y emmène en haut de la colonne de droite du blog, et sur le bandeau horizontal tout en haut de la page du blog.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour y accéder

laboutique la fabutineuse petit

Vous trouverez des nouveaux motifs, j’ai fait le choix de ne pas faire pleins de motifs, mais quelques éléments par thématiques et les tampons sont en petits stocks. Les jolies nouveautés sont les tampons folkloriques, inspirés des poupées folkloriques vintage en bois que je collectionne. J’ai reproduit des tenues inspirées des différents pays, scandinaves, slaves… Réinterprétés pour des impressions ludiques de petits personnages sur des supports variés, cartes, habits, tissus…

tampons motifs folkloriques la fabutineuse

 

poupees folkloriques  la fabutineuse

Les vraies nouveautés, ce sont plusieurs choses :

des ré-éditions d’anciens motifs, que je n’ai pas gravé à la main, mais qui ont été gravés au laser sur des plaques de caoutchouc. Ces motifs sont montés sur bois, comme les tampons gravés à la main, mais ils sont envoyés dans un packaging reconnaissable de ces ré-éditions. Leur prix est aussi plus sympa, puisque je ne les ai pas gravé à la main.

Pour le moment j’ai fait le choix de commencer avec quelques motifs sélectionnés, j’en proposerai au fil du temps des différents, et/ou continuerai ces séries si elles plaisent bien.

re editions motifs la fabutineuse

 

re editions de motifs tampons la fabutineuse

 

Des petits aimants réalisés avec des anciennes lettres de diamino de coloris mélangés, pour des « mots aimants » à utiliser pour soi, ou à offrir pour dire de jolis mots.

les mots aimants la fabutineuse

Les boîtes de tampons vues sur le blog sont en ligne ! Petites formes et Petites fleurs

PicMonkey Collage

Je ne vous dévoile pas tout…

Il y a aussi un peu de papeterie, cahiers et carnets aperçus dernièrement dans les articles de blog, pas beaucoup de choix pour le moment, mais les modèles sont réalisés en petit nombre. Je ne voulais plus attendre, d’autres motifs gravés, d’autre papeterie viendront remplir la boutique au gré des réalisations et de mon temps disponible. L’idée est de proposer des nouvelles séries, nouveaux motifs régulièrement, sans refaire les motifs gravés à la demande puisque je n’en ai plus la disponibilité. Quand il n’y a plus de stock, il faudra attendre les remises en ligne 😉

Si vous voulez être tenus au courant spécifiquement des mises en lignes, inscrivez vous à la newsletter !! 

Je vous à bientôt et belle journée

Les créations du livre vues par d’autres #1 l’estaminet du babillage

Merci, je suis touchée de tous les retours que j’ai eu un peu partout sur la sortie de mon livre, je n’ai pas répondu à tous les commentaires, alors je vous dit vraiment un immense MERCI !

Plusieurs blogueuses que j’aime beaucoup ont accepté de réaliser une des créations de mon livre afin de vous le faire découvrir sous un angle nouveau. Au fil des 3 semaines à venir, je vais vous présenter ces blogueuses et ce qu’elles ont choisi de faire. Pour l’occasion je leur ai posé quelques questions, afin que vous les connaissiez un peu plus.

C’est Céline du blog L’estaminet du babillage qui vous propose la première escale du voyage en tampons gravés. Céline est plus adepte du crochet ou de la couture, elle a des doigts de fée ses coutures ou crochets sont magnifiques. Elle n’avait presque pas gravé. Elle s’est attaqué à une création de niveau 3 en difficulté, pour une débutante je peux vous dire que j’ai été bluffée par ce qu’elle a fait !

Elle a choisi de réaliser les sachets de graines. Et avant de vous montrer son interprétation, voici quelques mots sur elle.

1/ Qui est derrière « l’estaminet du babillage »

Céline, bidouilleuse, crocheteuse, maîtresse d’école, maman de 3 kids! Et accessoirement collectionneuse en tout genre (notamment les anciens objets d’école et donc les vieux tampons…)

2/ Depuis quand graves-tu les gommes, qu’est-ce qui t’as amené à la gravure et qu’aimes-tu dans cette technique ?

La gravure, c’est pour moi assez nouveau! Je n’ai, à ce jour, gravé que quelques tampons… Tellement d’envies et si peu de temps. J’ai beaucoup aimé l’expérience qui nécessite calme et concentration. Et c’est apaisant je trouve, un peu comme le modelage, un vrai contact à la matière. En revanche, un coup de gouge mal placée et hop, tout est à refaire! En gravure le découds-vite n’existe pas

3/ pourquoi avoir choisi cette création, et as-tu trouvé facile de la réaliser. Les explications techniques te paraissent-elles compréhensibles.

Le choix du tampon du sachet de graines s’est imposé comme une évidence. J’y ai vu une possibilité d’utilisation fréquente et de joli petit présent à offrir! Les explications de Fabienne sont limpides, toutes les étapes sont détaillées et photographiées! Il suffit de suivre le fil!

4/ Que fais-tu avec les tampons que tu graves ? Envisages-tu de continuer cette activité

Et bien je dirai que c’est mon plus problème le plus épineux… Je me retrouve avec de jolis tampons dont je ne fais pas grand-chose (tout comme mes cartons de tampons anciens). Je les grave pour un projet, je les utilise une fois et j’ai du mal à réinvestir pour d’autres choses! C’est ce qui m’a attirée dans le tampon pour sachets de graines que je pense pouvoir utiliser davantage!

5/ Quels sont tes projets futurs

Pour les mêmes raisons que précédemment, les étiquettes pour pots de confiture! Car j’en fais tous les ans

 

Céline a donc réalisé les sachets de graines, légumes (visibles sur son blog) et fleurs. Elle a même changé les motifs des fleurs en dessinant elle même quelques fleurs pour l’occasion. J’aime beaucoup cette petite variante personnalisée !

gomme gravee a la maintampons graves a la main la fabutineuse l'estaminet du babillage

 

Vous découvrirez les réalisations d’autres blogueuses, Le bal des sylphes, Tadaam, Belette print, La petite verrière, Chez Melba. Si vous voulez ne rien rater, n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter !!

Enfin mon livre « Tampons gravés motifs en voyage » sort

Je vous en avais parlé il y a quelques semaines, je peux enfin vous dévoiler un peu plus des créations réalisées pour ce livre en partenariat avec les éditions Eyrolles et abracadacraft. J’ai tenu il y a quelques jours les livres en main, cela m’a semblé bizarre de voir ma photo, j’ai été très émue aussi de me dire qu’il existe, avoir un livre en main c’est une réalité que je n’ai pas encore tout à fait réalisé, je crois que l’euphorie va durer un peu (c’est trop bon)

tampons graves voyage

Comme je vous l’avais dit, le titre est « tampons gravés, motifs en voyage » et donc logiquement, les motifs à graver sont directement inspirés du voyage. De l’Asie, en Afrique (Maroc, Egypte ancienne), de la Russie au Mexique ou des plaines des Indiens d’Amériques et les routes empruntées par les roulottes gypsies, je vais vous faire voyager, avec un petit voyage dans le temps en vous proposant des tampons inspirés de motifs et design vintage. Dans ce livre j’ai réalisé toutes les photos des pas à pas, et Cinq Mai a réalisé les photos de présentation (reprises dans le sommaire), comme pour tous les autres livres de cette belle collection.

sommaire tampons graves sommaure

Le livre comprend une partie technique qui vous dévoilera tout ce qu’il faut savoir pour débuter la gravure. Quelles gommes, encres, outils, techniques. J’ai tenté au mieux de me mettre à la place d’une personne qui débute avec des outils et de vous donner des conseils, mais aussi des trucs et astuces indispensables hé hé.

Les créations sont de niveaux de difficultés différentes ! Chaque création est proposée avec un pas à pas détaillé pour faire de A à Z la création proposée. Gravure, impression et réalisation du projet sur les différents supports. J’avais envie de vous proposer des supports variés autres que le papier pour imprimer les tampons. Vous trouverez donc du bois, de la pâte à modeler qui sèche à l’air, de la pâte fimo, du tissu. Des idées à réaliser changer multiplier pour faire un joli voyage dans l’apprentissage des tampons !

Le livre est en vente sur la boutique abracadacraft (il sera envoyé jeudi) et vous le trouverez en librairie dès Jeudi 18 juin soit dans 2 tout petits jours !!

N’hésitez pas à aller sur ABRACADACRAFT

il y a des exemplaires de mon livre à gagner

en laissant un commentaire là-bas :)

Un blog collectif de la collection « Qu’est-ce que tu fais de beau » existe. Il regroupe les créations rélaisées par les internautes (vous donc) avec les différents livres de la collection. Je vous avoue que cela me réjouirait de découvrir sur ce site des créations proposées à partir du livre.

J’espère vraiment que ce livre vous plaira et vous donnera envie de vous mettre à la gravure !

livre la fabutineuse

livre tampons la fabutineuse

Composer de jolies fleurs avec un kit de tampons

La semaine dernière je vous ai montré le kit de formes géométriques en tampons « Les petites formes ». J’ai imaginé un autre kit de tampons. Il est aussi à base de formes simples et il est possible de décliner ces formes en compositions de fleurs, ou utiliser chaque tampon à part pour des petits motifs simples et gracieux sur des papiers cadeaux fait-maison.

Voici la jolie boîte « Les petites fleurs »

boite tampons petites fleurs la fabutineuse 2

 

boite tampons petites fleurs la fabutineuse 8

 

boite tampons petites fleurs la fabutineuse 3

 

boite tampons petites fleurs la fabutineuse 5

 

kit tampons les petites fleurs

 

travail atelier la fabutineuse 1

 

Chaque petit morceau de bois est découpé et poncé avant d’être collé sur la gomme. Je vernis ensuite chaque petite pièce. C’est donc assez long, mais les petits tampons sont ainsi bien protégés !

La boutique ouvrira en fin de semaine prochaine, quoi qu’il arrive, je commence à me dire que je ne vais pas pouvoir tout faire, mais ce n’est pas grave.Vous devez avoir également des week-end fort occupés fin juin, les diverses fêtes de l’école, du sport du petit, du sport de la grande, des gâteaux à prévoir pour telle ou telle occasion. Cocher sur un papier une petite croix à « je fais un gâteau » paraissait si simple en avril, en juin d’un coup on se demande comment on a pu accepter tout ça… Hum et chaque année on recommence… Allez dans quelques semaines c’est l’été et ça, c’est chouette !

Je vous souhaite une très belle journée !