Quand Clark Gable aimait Carole Lombard …

Au détour d’un chemin boueux extérieur dans cet endroit, j’ai vu une vieille caisse de transport abîmée, mouillée sous la pluie, pleine de bazar et de vieille paille. Evidemment, une caisse / boîte / récipient en bois. Ni une ni deux je l’ai prise !!

Les vieux journaux qui tapissaient l’intérieur dataient de 1938 !!!
Des articles sur « l’avant guerre, la montée du nazisme », des vieilles publicités pour des eaux qui soulageaient l’estomac, des ampoules électriques pour éclairer chez soi. Mais surtout, les amours du mythique Clark Gable avec la belle Carole Lombard
.

Une fois la caisse bien nettoyée, poncée, j’ai passé une sorte de lazure en diluant de la peinture grise dans de l’eau et en la passant sur le bois avec un chiffon. Je trouvais la couleur du bois trop jaune, le gris atténue un peu cet effet. Des roulettes vissées dessous, et voilà une jolie caisse de rangement pour la chambre de grand bonhomme.

 

 

Une réponse sur “Quand Clark Gable aimait Carole Lombard …”

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>