Étendues d’eau

Comme chaque année à cette période, les rivières débordent, les zones inondables sont inondées. C’est beau. Je passe chaque jour devant ces étendues immenses. la lumière joue sur l’eau, je voudrais m’arrêter chaque fois, mais ce n’est pas possible, j’ai quand même pensé un jour à prendre mon appareil photo pour prendre ces quelques clichés. Mais le plus magique, c’est le matin dans le brouillard, les arbres sont fantomatiques.

L’an passé, en passant sur la levée, petit bourdon disait toujours « oh c’est tout ilondé », j’avais écris un petit texte avec leurs mots écorchés pourtant si doux. Je vous le partage


ILONDATION
Les terres sont ilondées
Affleurent les îles. Il toi moi nous
Une barque indocile
Des poissons qui s’envolent
Tu es sage
Des petits bonhommes qui sourient
Des soleils dans les cases
Tes petits pas devant moi
Tu voudrais accélentir
la manivelle des heures
Ta petite musique de joie
dans le cœur, mon bonheur
Mon amour se faufile
Déborde en lit mineur
Je t’ilonde tout autour
Il toi moi nous, sur notre île



6 réponses sur “Étendues d’eau”

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>