Les petits, c’est fini


Voilà l’école est finie. En plus pour moi cette année, c’était la dernière année que j’emmenais mon petit en maternelle. L’an prochain il entre à la grande école, au CP. Il change de classe, de bâtiment, de rue, de cour, en septembre c’est l’école des grands. Jeudi matin, c’était la dernière fois que je traversais le couloir de la maternelle où toutes les petites patères sont accrochées à 80 cm du sol et les petits bancs colorés en dessous pour s’asseoir, le temps d’enlever les manteaux dans les cris joyeux, où les chaises et les tables sont minuscules, où chaque coin de classe est rempli de jeux : petites voitures, jeux de construction, cuisine, dînette. Fini le temps des petits où l’on joue en classe, où chaque matin je disais « amuse-toi bien » et il me répondait « et toi maman travaille bien » avant de galoper vers les copains. J’avais la gorge nouée en sortant de l’école hier en ayant laissé mon petit pour sa dernière journée de maternelle.

Je me souviens la première fois que j’ai déposé mon ainé chez les petit, il y a 7 ans. L’odeur de l’école m’avait ramené à ma propre enfance. Vous ne trouvez pas que les classes des petits ont une odeur particulière ? Je ne saurais la décrire autrement qu’une odeur de classe de maternelle. Ça m’avait fait bizarre de me retrouver dans ce monde de lilliputiens, cela faisait plus de 30 ans que je n’étais pas entrée en maternelle. J’y emmenais un de mes enfants et j’y retrouvais ma mémoire d’une seule respiration et tous les sentiments qui l’accompagnait.

Les petits tabliers, les dessins accrochés au mur, les doudous dans les casiers, la salle de repos, les toilettes minuscules et les cris, les pleurs des enfants accrochés aux jupes de leurs mères, qu’il faut quitter pour de trop longues heures le premier jour d’école.

D’année en année, l’endroit m’est devenu familier. Autant mon grand ne se souvenait jamais de ce qu’il faisait de ses journées (qui pourtant étaient bien remplies), autant le plus petit ne savait répondre à la question :
– qu’est ce que tu as fait aujourd’hui ?
que par
– j’ai fait du vélo !
Il a fait du vélo pendant ses deux premières années de maternelle mon petit bourdon. Du vélo « baissé ». Des vélos sans pédales avec remorques pour emmener les copains et surtout les copines… D’autres avec des pédales accrochées sur la roue de devant, la selle ras le sol. Petit bolide de cour de maternelle.
Il parait que dès la sortie de la classe il se ruait dehors pour être le premier à avoir un vélo baissé. D’ailleurs la punition de mauvaise discipline c’était « privé de vélo » quand un enfant avait plus de 3 croix rouges dans le tableau des punitions. Je peux vous dire que petit bourdon n’a jamais eu plus de 2 croix et quand cela arrivait, je le savais.
– maman j’ai 2 croix rouges, je dois être sage sinon je vais plus faire de vélo baissé.
Et il était sage durant de longs jours jusqu’à ce que le compteur se remette à zéro.

Voilà, c’est fini tout ça, l’année prochaine il aura enfin un cartable de grand, un grand un VRAI. Des cahiers, des trousses pleines de crayons pour écrire. D’ailleurs il est pressé d’aller chez les grands, tellement qu’après la kermesse de l’école il y a 15 jours, il m’a dit « demain je vais pouvoir aller au CP ? »
– ben non mon chéri, ça sera après les grandes vacances, il y a encore plein de jours avant
– ça fait long …

Oui mon chéri, c’est peut-être long pour toi mais pour moi ces années là passent beaucoup trop vite.

Quelques photos d’un cadeau fait pour la maitresse… Un petit carnet de notes, fait à l’arrache la veille du dernier jour avec la mascotte de l’école, et le tampon de petit bourdon. C’est toujours utile un petit carnet, et puis du fait maison, ça fait toujours plaisir aux maitresses.

16 réponses sur “Les petits, c’est fini”

  1. Bulles

    Pfiou!… Que d’émotions et d’impressions! Merci.
    Ca me renvoie aux adieux à la crèche que nous ferons vendredi… je sens que des larmes vont couler, mais pas des yeux du plus petit… 😉
    Je cherche encore le cadeau fait maison à offrir aux 3 « nounous » et à la directrice…

  2. Véronica

    Beaucoup de souvenirs et d’émotions à la lecture de ton billet…
    Quel joli cadeau fait pour la maîtresse qui doit être ravie, rien ne vaut le fait-main d’une maman et son petit!

  3. Un Côté Vintage (evelyne)

    Je reconnais bien ses pensées…les miennes à chaque fois que je rentre dans une école maternelle!
    L’odeur est indescriptible, je m’en souviens comme si c’était hier…comme je me souviens du dernier jour, où il faut dire aurevoir à la maîtresse de son petit pour aller chez les grands…et c’est moi qui pleurais en repartant, me disant « c’est fini désormais,il ne sera plus petit ». Heureusement que mon « grand » est resté « petit » dans l’âme et nostalgique du temps passé comme sa maman! Merci pour ce beau rêve éveillé !

  4. Clodine Porte-Plume

    Super remontée de souvenirs … L’autre jour, allant chercher ma voiture, je suis passée devant une école qui donnait sa fête… j’y suis entrée… J’ai vu les mêmes visages que ceux que j’ai connu y a 20 ans, les mêmes que le mien et celles de toutes les Mamans, la même fierté devant un môme qui joint les mains au dessus de sa tête en même temps ( ou presque) que ses copains de gala ! J’ai même eu ma petite larme cachée : le temps unique et universel , ça me fascine !
    As-tu lu ma nouvelle  » Dans la ouate » donnée à Fred pour lui et toi aussi ?

  5. suzanne

    Entièrement d’accord avec toi. Les cadeaux home made et personnalisés comme ton carnet sont le plus beau des cadeaux. Utiles en plus, ce qui ne gâche rien !
    Ton texte sur l’école est empli des souvenirs que chacune de nous ressent, quelque soit notre âge !
    Le vie avance, la roue tourne et notre mémoire engrange !
    Bises

  6. Anisbee

    Voilà un très beau cadeau home-made, personnalisé et fait avec le petit bout qui doit l’offrir, c’est sûr il a tout pour faire plaisir à la chanceuse maîtresse.

  7. Sophie

    Cette description de l’école maternelle me touche… C’est un très joli texte, Fabienne. Hier, c’est les larmes aux yeux que j’ai souhaité de bonnes vacances à mes petits élèves même si dans deux mois, je serai à nouveau au même endroit et que je les croiserai tous dans les couloirs ou dans la cour. Les fins d’année scolaire à l’école maternelle ont un goût particulier : ce que l’on vit en une année scolaire avec des petits que l’on voit grandir, et dont on essaye de s’occuper aussi bien qu’on peut le faire de ses propres enfants ainsi que la relation particulière qui s’établit avec chacun d’entre eux, tout cela est précieux et assez fort. Il y a des enseignants dont on se souvient toute sa vie. Il en va de même pour les élèves…

  8. Abracadacraft

    C’est vrai que les écoles maternelles ont une odeur particulière, mais surtout le goût de notre propre enfance. J’adore ce petit bricolage à quatre mains. C’est doux comme un petit de maternelle. Je sélectionne ton billet sur Abracadacraft …

  9. Patricia de Sauterelle verte

    Moi j’ai quelques années encore de petites tables et de petites chaises, à la prochaine rentrée le petit entre en MS et le grand fait son CP en maternelle avec les GS…(il n’était pas très ravi…)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>