Rencontre franco-japonaise sur les tampons gravés à la main

Il y a quelques mois, dans mes recherches Internet de l’univers des tampons gravés à la main, j’ai découvert l’univers japonais de cette activité. Au japon, la gravure de tampon est une pratique ancestrale. Il y a plusieurs siècles, les tampons étaient gravés puis apposés sur la peau pour faire des motifs qui étaient ensuite tatoués. Les familles japonaises ont pour la plupart leur propre sceau ou emblème héraldique, se le font graver afin qu’il soit tamponné sur les missives envoyées.
Dans ce pays la gravure de tampons est donc connue et pratiquée de façon plus répandue qu’en France (ou même ailleurs).

Tomoko tsukui, a commencé à graver il y a presque 10 ans. Après avoir gravé pour les amis, elle a monté sa propre petite entreprise et aujourd’hui se produit même à la télévision. Elle collabore avec des producteurs de gomme, des éditeurs et ainsi a développé une ligne de produits : gommes et même encres avec son nom / sa marque. Elle fait également de nombreux ateliers pour apprendre à réaliser des tampons gomme. Sa biographie se trouve sur son site, le nombre de shows, articles, événements qu’elle a fait est carrément impressionnants.C’est en japonais mais le traducteur Internet traduire le site.

J’ai osé la contacter en début de cette année afin d’échanger un peu sur son univers. D’une grande gentillesse nous avons échangé sur la gravure de tampons. Quand elle m’a dit qu’elle allait venir à paris pour la japan Expo, ni une ni deux, je me suis débrouillée pour y aller afin de la rencontrer.

J’y suis allée avec Lætitia, intéressées toutes les deux évidemment pour rencontrer une professionnelle de cette activité. C’était assez surréaliste d’imaginer qu’au japon elle a édité une 10aine de livres, qu’elle est dans de nombreux magasines créatifs, à la télévision, car en France cette pratique peine à se faire connaître. Il faut dire que le matériau de base : la gomme, n’est pas produit en France ni même vendue dans les magasins créatifs, j’ai déjà évoqué dans un précédent billet ma difficulté à me procurer de la gomme de qualité, car on peut trouver certaines marques mais cela n’a rien à voir avec la gomme japonaise qui propose même des duretés de gomme différentes !!
Elle en vendait sur son stand, j’ai acheté quelques plaques de gomme japonaises pour pouvoir tester enfin ces produits rêvés depuis des mois 🙂

Tomoko est venue en france dans l’idée de faire connaître cette pratique et éventuellement la faire se répandre en Europe. Cela dit je ne suis pas sûre que la Japan Expo soit le meilleur vecteur pour cela, pour y être allée pour la première fois ce week end, le public visé n’est peut-être pas le plus concerné par cette activité que je considère plutôt de l’ordre de « loisirs créatifs ». Il faudrait une représentation à un grand salon de loisirs créatifs…

J’ai eu un peu de difficulté à échanger avec Tomoko. Elle ne parlait pas très bien anglais et avait une traductrice japonais-français avec elle. J’avais parfois même l’impression que mes questions n’étaient pas toujours très bien comprises-traduites ou étaient-ce les réponses. Malgré cette petite frustration, c’était réellement très intéressant de voir son travail sa façon de graver de proposer des produits. (Je me suis mise à rêver à une édition de livre de tampons « la fabutineuse » … ).

Voici des photos de cette rencontre. Je ne vous dit pas qui est à droite ou à gauche c’est un peu évident 🙂

Je ne suis pas venue les mains vides, quelques petits présents made by « La fabutineuse ».
DSC_0732Gravure en cours, (il était possible sur son stand de commander un tampon. Tous les tampons exposés étaient potentiellement gravables à la commande), elle avait une petite chouette qu’une personne lui avait commandé, j’ai donc pu assister à sa réalisation.

J’ai été impressionnée par sa technique avec un énorme cutter elle réalisait des détails extrêmement fins, et m’a dit ne jamais se tromper !!

Ses tampons exposés.

Une jolie présentation de carte.

Encres versamagic qu’on met avec le doigt, cela fait comme un dé à coudre qu’on tapote sur le tampon, on peut ainsi mettre plusieurs encres sur une même surface de tampon sans salir l’encreur.

A paris, certains de ses produits se trouvent dans la librairie JUNKUDO

 

25 réponses sur “Rencontre franco-japonaise sur les tampons gravés à la main”

  1. Pingback: Une belle proposition de partenariat pour les gommes | La Fabutineuse

  2. Anonymous

    Bonjour,
    je viens de rencontrer Tsukui à la Foire Européenne de Strasbourg hier.
    Quelle rencontre ! Quel talent !
    J’ai acheté le kit, quelques encres, un livre, un tampon personnalisé… Si je ne me retenais pas j’y retournerai demain pour la dévaliser !! J’adore dorénavent les tampons japonais, et je compte bien progresser !

    bien cdt

    Magali

  3. Martichat

    Un de mes fils est allé à la Japan Expo et je comprends que ce n’est pas forcément le meilleur endroit pour mettre en valeur le travail de cette artiste…
    Merci de nous avoir fait partager cette belle expérience !

  4. Marie

    Merci beaucoup pour ce bel article. J’aurais adoré voir son stand en vrai, elle a l’air de faire des choses magnifiques. Je comprends que tu aies eu envie de la rencontrer. Merci pour cette découverte.

  5. Round Circles

    Arrrgh,dire que je suis allée à La Japan expo jeudi(je travaille avec des enfants-ados) et que je n’ai pas vu le stand de Tomoko!!!!En tout cas merci beaucoup pour le mini reportage:c’est un peu comme si j’y étais quand même!Quelle technique et quelle finesse dans la réalisation!Et quelle chance de la voir faire en direct!
    Moi je suis partante pour participer à un atelier initiation sur Paris,un jour….

    1. Fab

      Oh Nora quel dommage !! Effectivement elle était un peu cachée dans un coin du hall 5 avec des créateurs. Je ne suis pas sur Paris c’est dommage … bon 1h30 de TGV c’est vite fait 🙂

  6. Un Côté Vintage (evelyne)

    Beau reportage!!! Effectivement son travail est magnifique! …le tien tout autant d’ailleurs!!!!!
    Une rencontre très enrichissante surement et qui doit te donner des ailes je suis sûre!!
    La rencontre des pros ds quelques domaines que se soit est tj une raison de plus pour faire mieux encore, une énergie nouvelle et le partage de deux cultures différentes ne peuvent qu’enrichir les deux parties!
    Merci pour ce très beau partage!
    A quand un beau livre sur « Les secrets tamponnés de La Fabituneuse » ?!

  7. my★

    je débute dans les tampons à graver je crois que je suis addict et son hibou est impeccable presque honte de montrer le mien
    t’as bien de la chance d’avoir fait cette rencontre qui a du être très enrichissante et passionnante..

    1. Fab

      Elle grave depuis une dizaine d’allée aussi !! et donne des cours des ateliers a fait des livres bref une grands pratique quotidienne. Pour avancer il n’y a pas de mystère il faut en faire encore et encore 🙂

  8. suzanne

    Merci pour ce superbe et complet compte rendu ! Comme tu as dû être heureuse de rencontrer Tomoko ! C’est assez magique comme truc !
    Ses tampons sont en effet très jolis, mais à mon avis tu peux arriver à faire quasi aussi bien car je trouve que tu progresses vite. En plus, ici, tu n’as pas toute la culture Japonnaise pour t’aider !
    J’espère que vous aurez quand même réussi à échanger de petits trucs qui t’apporteront quelquechose …
    Bises

    1. Fab

      Merci pour ces compliments Suzanne 🙂 disons qu’il n’y a pas eu d’échanges de ce type là, mais la regarder travailler voire juste la rencontrer pour moi était chouette, de voir comment au Japon c’est développé et reconnu.

  9. Sophie

    Merci Fabienne pour ce compte-rendu très intéressant ! Je trouve les tampons-fleurs particulièrement beaux. C’est vrai qu’un autre cadre que celui de la Japan expo serait plus approprié pour l’art du tampon. Mais entre ça et un salon de Loisirs créatifs n’y aurait-il pas autre chose…? Je trouve vos réalisations à Laetitia et à toi souvent plus proches de l’art que des loisirs créatifs (quand j’y pense, je pense « Kit » et le moins d’intervention personnelle possible)…

    1. Fab

      Merci Sophie, Il y a quand même un vrai créneau dans les loisirs créatifs, faire es tampons soi même c’est accessible quand on a démonstration de la technique. Ce n’est pas si compliqué que cela sur des motifs simples. certes il y a des niveaux différents, mais je pense réellement que c’est accessible et à montrer en salon de loisirs créatifs.

    1. Fab

      Oui vraiment intéressante !! Je suis vraiment contente aussi d’avoir vécu cette expo, qui est vraiment un événement « à part » (parait-il) dans le monde des « salons »…

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>