Cinéma, cinéma

Durant les journées du patrimoine, nous sommes allés visiter la salle de projection du cinéma de notre petite ville. Ce sont probablement les derniers moments de ces machines qui passent les bobines de film avant l’envahissement du numérique. Nous avons eu droit à une explication du fonctionnement des appareils. Quand les projectionnistes devaient surveiller les films, pour qu’il ne brûlent pas ou changer les bobines de vingt minutes rapidement pour que le passage de l’une à l’autre ne se remarque pas par les spectateurs.
Une époque qui tend à disparaître.
La petite salle désuète va être rénovée, et dans quelques années cela ne sera plus.

Des images, une luminosité et une petite série de tampons sur le thème, inspirée par cette visite, que je vous montrerai très vite…

 

10 réponses sur “Cinéma, cinéma”

  1. bycmf

    Oh la belle colleuse ! Moi aussi étudiante j’ai été projectionniste pendant 2ans et demi… et je n’ai pas une photo 🙁
    Aller chercher les bobines dans les dépôts… monter les films, les rembobiner, lancer la séance avec le petit stress qui va avec. Jolis souvenirs d’un ‘job’ pas comme les autres….

  2. suzanne

    Oh oui … les métiers qui disparaissent … les porteurs d’eau, les vitriers, bientôt les cordonniers … inéluctable !
    J’ai connu ce genre de cinéma, au patronnage, dans une salle en bois, et regarder des péplums sur des bancs en bois … nous y allions à pied (non, non, je n’ai pas encore 100 ans !!!)
    Et ce beau matériel en fer, et non pas tout plastique !!!
    Chaque époque a ses avantages et ses inconvénients …

  3. Clodine Porte-Plume

    Des ambiances revenues grâce à ton texte-photos oui ! Fut-un temps mes choix de métier auraient-pu se valoir d’être guidés par le goût de ce métier certes mais aussi parce que c’était des métiers qui allaient disparaitre comme éclusière, herboriste, métiers de petits cirques etc… J’aurais pu être projectionniste aussi alors… Finalement j’ai inversé les choses, j’exerce aujourd’hui un métier tout nouveau : animatrice d’atelier d’écriture… Mais j’ai un lien trés fort avec la réalisation des films indépendants comme celui de Robert Coudray le poète-ferrailleur… voir : http://www.jenedemandepaslalune.fr

  4. Un Côté Vintage (evelyne)

    Je me souviens…le vieux cinéma de mon village… ses fauteuils défoncés…le bruit au dessus de nos têtes…le faisceau de lumière que nous ne devions pas traverser…la coupure du film qui laissait des AH!! de mécontentement…encore une fois!!
    Et pourtant ce passé je le regrette !!! Quels beaux souvenirs ces cinémas de jadis!
    Merci pour ces belles photos!!

  5. Et puis la neige...

    haaaa quel joli post!!!
    Alors… une astuce agaçante… et maintenant que je te l’ai dit tu le remarqueras à tous les coups au ciné: coin haut droit: une croix = fin de bobine et 1 ou deux minutes après: dans le même coin un rond = début de bobine!

  6. epistyle

    Est-ce que ça t’inspirerait un tampon ? Un vieux projecteur et une boîte de bobine de film avec un bout de film pourraient bien m’intéresser. (La moitié de mes minots et mon beau-minot sont dans le cinéma…)

  7. Alabama

    j’ai travaillé dans un cinéma dans ma jeunesse … j’en adorais l’ambiance de la salle de projection , des lourdes bobines à monter , et parfois à l’envers ^^ et plein de rencontres … ouh là , ça m’inspire ton billet 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>