Les tampons gravés à la main sur le papier : Quelles encres

On me demande souvent quelles encres prendre, et comment les utiliser ?

Je vous propose cette semaine, deux articles sur ces questions. Même scindé en deux, ce sera forcément très long (désolé) si je veux être un peu exhaustive et vous montrer des essais. J’utilise pas mal d’encres de marques différentes. En plus il y a des dizaines et des dizaines de marques différentes qui fleurissent partout.

Je ne fais pas de scrap, donc il y a certaines marques d’encres que je n’utilise pas, celles plus liquides qui sont utilisées surtout pour préparer les papiers. J’ai une préférence pour les encres qui sont plus « pâteuses » dites « à pigments » que liquides, parce qu’elles tiennent bien sur la surface de la gomme et font des impressions nettes. Je vais vous montrer tout ceci en détail et de très près avec photos et avis personnels. Je vais citer des marques, je n’ai aucun revenus sur celles-ci, je précise j’achète comme tout le monde les encreurs dans les magasins ou sur Internet. J’ai été tentée à acheter des marques différentes pour tester les nouveautés. Il y a surement des marques que je ne connais pas et que je n’ai jamais testées, que vous utilisez. Mais je pense que la formulation des encres au bout d’un moment se ressemble suivant les marques.

Les photos de cet articles ne sont pas toutes mises en grand format pour raisons de visibilité, 
si vous voulez les voir plus grandes, n’hésitez pas à cliquer dessus.
 
Pour cet article j’ai volontairement utilisé toujours les même tampon, pour se rendre compte des différences. Il comporte de la surface plane et des détails.

PREAMBULE
– Les encreurs se conservent tête à l’envers, afin que l’encre ne tombe pas au fond de la mousse, mais reste bien à la surface où vous posez le tampon. Petit truc pour repérer les couleurs : la petite étiquette avec le coloris de l’encreur. J’ai ainsi des encreurs depuis très longtemps toujours utilisables.

On utilise bien l’encreur sur le tampon et non le tampon dans l’encreur : en effet si on appuie le tampon dans l’encreur on va saturer le tampon d’encre et ça fait de gros pâtés.  Quand on tapote l’encreur sur le tampon, on voit bien où il y a de l’encre et ça évite les mauvaises impressions. ça permet aussi de ne pas trop salir le tampon

Attention, si vous appuyez de trop, des pâtés d’encre peuvent apparaître en surface et l’impression ne sera pas nette. Il faut toujours faire attention à une bonne répartition sur la surface.

Pour nettoyer votre tampon gravé à la main, je recommande d’utiliser une gomme mie de pain. J’en proposerai bientôt en boutique, à acheter avec le tampon. On malaxe bien sa gomme pour la chauffer un peu et on tapote dans le tampon pour enlever l’encre utilisée. Il faut le faire entre chaque couleur pour nettoyer la gomme. Cette gomme peut être utilisée des mois et des mois, elle s’auto-nettoie toute seule en la malaxant.

Si vous laissez sécher de l’encre dans un tampon gravé à la main, surtout n’utilisez pas de brosse qui pourrait abîmer votre tampon, utilisez un produit spécial nettoyant de tampons, (de type stazon cleaner pour encres à base d’huile), mettez en à la surface du tampon, laissez un peu, et ensuite, posez en sur la surface d’un chiffon de coton aux fils serrés, et essuyez avec le plat du doigt, sans forcer, pour nettoyer la surface. Finissez à la gomme mie de pain. L’idéal bien sûr et de ne jamais laisser sécher l’encre, mais toujours de nettoyer après utilisation. Il existe des tapis de nettoyage pour tampons, mais c’est surtout pour les tampons « clear » (en silicone), je ne conseille pas forcément pour les tampons gravés à la main. Le frottement à l’envers s’il est fait trop fort pourrait abîmer la gomme.

Le tampon va prendre des couleur au fur et à mesure de son utilisation, c’est normal 🙂
Vous vous souvenez des gommes d’écoliers le bic écrit dessus, finissait comme absorbé dans la gomme ? Et bien là c’est le même principe.

 
QUELS PAPIERS

Le papier mat convient bien, dès que le papier a une surface brillante ou glacée, les tampons glissent un peu sur la surface ça bave. Plus un papier a de texture, moins le motif d’un tampon sera net.

Papier texturé, impression légère
Papier texturé impression appuyée
Papier glacé
Papier lisse blanc
 
Pour le papier, vous pouvez utiliser à peu près toutes les encres que vous trouvez. Je vais donc vous parler surtout les encres qui ne s’utilisent pas sur le tissu. Celles qui seront dans la rubrique « tissus » pourront aussi s’utiliser sur le papier.

Encre à base d’huile :

VERSAFINE de Tsukineko : ces encreurs sont parfaits pour faire ressortir les détails de tampons quand ils sont finement gravés. L’encrage est facile car le support mousse est bien dur. L’impression est nette sans bavures. L’encre sèche lentement car à base d’huile. Seul bémol : peu de coloris disponibles.

La mousse de l’encreur est très compacte
ce qui permet de ne pas faire de bavures

STAZON : C’est une encre que je n’utilise pas beaucoup, car je trouve que l’encrage n’est pas unifoeme. C’est une encre assez liquide à base d’huile, l’encrage est légèrement huileux et imprègne beaucoup les papiers et tissus à mon goût. Les pigments sont dilués dans l’huile et cela donne un petit effet « nuageux » que je n’aime pas. Le rendu est malgré tout assez correct.

Vous voyez l’effet « nuage » selon l’impression et la
couleur, il est parfois plus prononcé.

Elle peut s’utiliser sur plein de supports non poreux tels que métal, verre, cellophane, plastique, cuir, terre cuite, bois, surface peinte. Le séchage est dit rapide, mais sur des matériaux tel que le verre, il faut attendre longtemps pour que cela soit sec. Ensuite cela se gratte au doigt. L’encre stazon opaque est idéale pour le verre, elle est vendue avec le flacon d’encre. Il faut en mettre un peu sur l’encreur à chaque utilisation.

Sur le papier ce n’est pas très opaque, mais sur le verre c’est sympa pour des petites décos de fêtes 🙂

PICADILLY : C’est une encre similaire à l’encre stazon, mais un peu moins liquide. Du fait l’effet est moins « nuageux ».

FLORICOLOR : même présentation et type d’encre que les deux précédentes.

Stazon, Picadilly et Floricolor, peuvent aussi s’utiliser sur tissu, vous verrez cela dans le 2ème article

je fais un petit aparté sur les encres : 
On trouve parfois la mention « sans acide » pourquoi ? : Parce que les encres très acides mangent la lignine contenue dans le papier et vous ne pouvez pas conserver « longtemps » les documents. C’est à dire que si vous tamponnez votre journal intime avec des motifs et des encres à base d’acides, vos petits petits petits enfants, ne pourront plus lire votre prose, découvrant le journal de leur aïeule en lambeaux. Dommage non ?
Concernant les encres dites végétales : on parle d’encres végétales, à partir du moment où les huiles utilisées pour les solvants de ces encres sont des huiles végétales et non minérales. Il ne s’agit nullement d’encres « bio ». Les encreurs cités au dessus ne sont pas à base d’huiles végétales. Les pigments utilisés pour les couleurs, eux ne sont pas végétaux. ils sont la plupart du temps issus de métaux comme nombre de couleurs en peinture. 

On me demande souvent où trouver des encres végétales, comme si toutes les encres étaient mauvaises. A cette question, je réponds qu’on a aussi beaucoup d’encres à base d’eau. Les encres à base d’huile potentiellement minérale sont identifiées. Vous pouvez donc utiliser tous les petits encreurs à base d’eau, sans crainte pour l’environnement.

Encres à base d’eau

VERSACOLOR : J’aime beaucoup ces petits encreurs, ils sont pratiques et s’utilisent très facilement, l’intérêt des petits carrés est de pouvoir multiplier les couleurs en se faisant plaisir sans que cela coûte trop cher.

 

ALADINE papier et COLORBOX : J’utilise aussi ces encreurs, facilement trouvables partout. J’ai eu quelques déconvenues avec colorbox, en effet les encres sèchent très vite et ne se gardent pas très longtemps.

 

BRILLIANCE : ces encres ont toutes des reflets métallisés. les pigments sont épais j’aime beaucoup cette texture sur papier. séchage assez rapide. J’ai un faible pour leur couleur argentée que j’utilise beaucoup.

L’effet métallisé est subtil

ENCRES METALLISEES
Différentes marques sont disponible, voici une petite comparaison pour la couleur dorée

J’ai malgré tout une préférence pour l’encre Brilliance, car l’effet
doré est plus doré que jaune, comme Stazon. L’encre « ENCORE
Ultimate metallic » n’est pas bien doré, plus jaune pâle métallisé.

L’encre brilliance « moonwhite » n’est pas très opaque non plus.

Ma préférée reste l’encre argentée Brilliance « Starlite silver »que j’utilise beaucoup sur des papiers foncés. Elle a un rendu très opaque et sèche bien.

CLEAR’ink Artemio : un seul encreur acheté, je n’ai pas été convaincue, la mousse de l’encreur est si dense que peu d’encre s’y dépose, l’effet est doux et peu marqué. Ce n’est pas ma préférée. Pour des usages précis peut-être.

l’encre étant assez liquide, sur de grandes surfaces, on a
aussi l’effet nuagé, qui ne se voit pas sur des tampons avec
des traits fins.

Encre colorbox pour enfants : même mousse encrage très léger, pas assez même pour les enfants qui ont voulu utiliser les encres.

Petite comparaison, de bruns, l’encre « my first colorbox »
est peu pigmentée, l’effet est de type aquarelle.

MEMENTO : Pour un usage papier à séchage très rapide. les papiers absorbent parfois la couleur, puisque les pigments sont liquides, le rendu est parfois un peu bavant, mais beaucoup moins que stazon. je l’utilise en noir.

HERO Art’s encre fluo (NEON) : assez sympa comme rendu sur papier, seul le rose fait vraiment fluo. les autres couleurs, sont plutôt des couleurs très vives.

D’autres marques font des couleurs fluo.

FRESHCOLOR : encre trouvée dans une librairie de ma ville, qu’on peut aussi trouver sur le net, très bien pour un usage simple papier, opaque et prix intéressant.

Je m’arrêterai là pour les encres pour le papier, ce qui est déjà pas mal. Je n’ai pas été exhaustive, mais à vous de tester 🙂

Les essais tissus seront dans un prochain article mercredi, à très vite !

51 réponses sur “Les tampons gravés à la main sur le papier : Quelles encres”

  1. Pingback: La gravure de tampon, la linogravure… mes débuts.

  2. Stéphanie

    Encore merci! cet article m’a beaucoup aidé dans mes débust, Cœur d’artichaut m’a parlé de stazon pour le cuir, je relis tes conseils et je vais en trouver pour faire aussi un essai! merci merci merci!

  3. anch@

    Un iiiiimmense merci pour cet article si complet et le temps passé à nous le préparer… J’ai hâte de lire celui de mercredi!! 😉
    Je découvre avec enchantement l’encre stazon opaque et son utilisation pour le verre. Il faut donc verser l’encre spéciale sur l’encreur? Et quelle est la résistance sur la durée?
    Merci encore et à très vite!

  4. christineb

    excellent article comparatif…j’en ai rarement lu d’aussi bien détaillé…merci beaucoup pour le temps passé à le faire….

  5. Gris Bonheurs

    Merci pour cet article, qui est une vraie mine ! j’ai appris beaucoup de choses et je t’en remercie… je vais guetter les gommes mie de pain alors, car les jolis bonshommes sourire/pas sourire de Noël dernier méritent bien qu’on les bichonne.

  6. Scrap Recup

    Beau résumé ! Je te rejoins sur plein de points : Colorbox, du premier prix, pas fin du tout et sèche très vite. Même mon fils ne s’en sert plus. Versafine j’adore, et je cherche une alternative à Stazon, qui ne sèche pas vite…On attend tes essais sur tissu !

  7. Mélba

    Oups, je file retourner tous mes encreurs (je suis vraiment bête, c’est tellement logique !!)…
    Les motifs imprimés sur les vitres pour Noël, j’adore !!
    Et puis, je vais sacrifier un bout de mie de pain de mon petit matos à dessin pour les tampons !
    Merci pour tous tes conseils ! 🙂

  8. beletteprint

    Très intéressant tout ça! T’est-il déjà arrivé avec les encreurs versafine (que j’adore par ailleurs) que toute l’épaisseur de la mousse ne soit pas imprégné d’encre? ça m’est arrivé une fois sur un encreur de petite taille comme ceux que tu nous montre ici.. et j’ai récemment acheté 3-4 encreurs de plus grandes taille qui sont tous comme ça!! L’étiquette au dos de l’encreur traduit par quelqu’un qui a un peu de mal avec le français indique « Bord blanc d’encreur est normal »… je suis perplexe…..
    Tigerwishes> les encreurs pour tampon sur la lino ne sont vraiment pas adaptés et sont super cher par rapport à de l’encre pour linogravure de base.. mais comme dit Fabienne il faut un rouleau (qui ne coûte pas une fortune non plus.)

    1. Fabienne

      Ah non ça ne m’est jamais arrivé ! J’ai racheté un rouge (montré en photo) et j’ai des anciens qui ont tous plus d’un an, je n’ai jamais eu ça. J’ai aussi un grand format en noir acheté il y a quelques mois, que j’utilise pas mal et idem, pas de soucis ?? Je vais regarder ce qu’il y a écrit à l’arrière.

    2. Fabienne

      Par contre ce qui m’est arrivé c’est d’acheter un moyen colorbox sous blister, et de le découvrir entièrement sec !! 🙁 D’où le fait que je ne les utilise pas beaucoup après cette déconvenue.

    3. beletteprint

      Je n’ai pour l’instant pas eu de problème avec colorbox, contre je trouve parfois les couleurs pas assez denses comparées aux versafine. J’avais acheté il y a quelques temps 2 lots de petits encreurs Toga qui étaient quasi tous secs… dégoûtée! il y en avait une quinzaine!!

    4. Fabienne

      Oui colorbox n’ont pas les mousses des encreurs bien remplis en encre très vite ils sont presque secs. Mercredi je parle d’encres qui sont plus riches en pigments que j’aprécie beaucoup (les versacraft et versamagic) même sur le papier, et pour lesquelles on trouve aussi des flacons de recharge.

  9. nofox

    Merci, merci, merci pour cet article! J’attends avec impatience celui sur les encre pour tissus!
    Je suis depuis longtemps ce blog sans jamais oser laisser de message (tout est toujours tellement beau que les mots ne semblent pas suffir pour dire à quel point je suis admirative!). J’ai commencé à graver de la gomme depuis quelques semaines et…bon sang….c’est totalement addictif!

  10. Anonymous

    Merci pour toutes ces précisions très complètes
    bravo pour votre travail un vrai régal pour les yeux, toute cette minutie et poésie dans vos créations et articles
    je suis une fan anonyme mais fidèle qui vous suis depuis le début mais n’avais encore jamais oser laisser une trace de mon passage…flo

  11. Chou D'Iris

    Merci pour toutes ces précisions. Je ne savais justement pas comment bien nettoyer mes tampons. vivement que les gommes arrivent en boutique. Est ce que vous allez proposer des nettoyants en boutique, quand on laisse sécher l’encre ?

    1. Fabienne

      Non, vous en trouverez dans les magasins en ligne, où acheter aussi les encres 🙂 Je ne peux pas tout proposer. la gomme mie de pain ne se trouve pas justement dans ces enseignes, c’est pourquoi j’en proposerai aussi.

  12. Anonymous

    Merci pour toutes ces informations. Moi qui débute, je suis preneuse de tous ces conseils.
    De passage à Paris pour la toussaint, j’étais aussi à la librairie Junku , j’ai fait le plein de gommes mais je n’ai pas eu beaucoup de conseils sur toutes leurs gommes disponibles (à part la consistance: dure ou tendre). Enfin je recherche des gouges très fines pour les petits détails. Comment faites vous? notamment pour le magnifique dragon qui a été présenté, il y a quelque temps.
    Merci encore
    Anne du Cantal

    1. Fabienne

      J’utilise les gouges PFEIL, ainsi qu’un petit cutter pour des détails assez fins, les gommes chez junku, sont certes de couleurs différentes, mais ont quasi toutes la même qualité. Ce qui change dans les petits paquets, c’est la marque, la couleur (pour le fun) et chaque paquet de couleur différente, contient des motifs en « templates » (exemples à utiliser) différents.

  13. tigerWishes

    merci beaucoup d’avoir pris le temps de faire ce dossier hyper intéressant ! j’ai hâte de lire la suite sur les tissus !
    est-ce que tu penses que toutes ces observations sont valables aussi pour des tampons faits dans du lino ?

    1. Fabienne

      Je ne sais pas, puisque je n’ai pas testé ! le lino est un peu moins lisse, les encres n’adhèrent pas pareil, et on peut aussi utiliser l’encre lino + rouleau en linogravure, donc je ne m’avancerai pas pour la comparaison…

  14. Rose de Biboun

    Voilà un article ultra complet et passionnant ! J’étais justement depuis quelques temps dans des essais divers et variés mais je reste fidèle à certaines marques.Je vais d’ailleurs bientôt tester les encreurs Florilège Designs dont tu vas probablement parler dans la suite…. Merci encore pour cet article qui a du être bien ardu à mettre en place !

  15. powings

    Un article hyper complet merci, vivement l’article pour les tissus, j’ai acheté des pots pour la peinture mais c’est pas hyper pratique je trouve ! les encreurs sont sans doute mieux !!

  16. Fanili

    Quel boulot !!! Merci pour tous ces détails très interressants.
    Je suis votre blog avec grand plaisir et attend donc la suite de ce très complet « dossier ».
    Merci pour vos belles créations.

    1. Fabienne

      Oui, je crois que le tampon Encreur « Murmure Blanc » de la marque Stampin Up, est vraiment opaque, mais je ne l’ai pas testé !! C’est en tous les cas, ce que j’ai pu trouver après avis.

  17. *Tadaam !

    Article passionnant, merci de nous faire partager ton expérience. Je ne connaissais pas la gomme nettoyante mie de pain; je viens pour ma part de rapporter un « tapis de nettoyage » des Etats-Unis, je vais tester et voir si effectivement ça n’abîme pas les tampons gravés-main. Hâte d’avoir la suite mercredi pour la version « tissus »… A bientôt!

  18. Drine02

    Super cet article qui fait vraiment le tour des encres et on en a bien besoin!
    La gomme mie de pain pour nettoyer les tampons a éclairé ma lanterne!
    Merci de ce partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>