Une carte en quatre tampons

Si vous me suivez sur Instagram ou sur facebook, vous avez du voir la carte imprimée que j’ai faite pour le 1er Mai. C’est une carte réalisée en 4 impressions de tampons. Je vous détaille les étapes assez simples de sa réalisation.
carte 1er mai la fabutineuse
Tout d’abord, vous dessinez une fleur dans un cadre, ce cadre vous servira de zone de repère pour chaque impression. L’idée est ensuite de graver, plusieurs tampons à partir de ce dessin.

J’ai donc décalqué, le cadre, les feuilles, les clochettes des fleurs, et la tige de la fleur à part.

calque muguet

 

J’ai ensuite reporté chaque calque sur un rectangle de gomme, en conservant pour les parties de la fleur, le rectangle. Le tampon de chaque partie est gravé dans un rectangle de gomme identique. Cela vous permet de positionner correctement chaque partie et d’avoir une impression minutieuse. Attention à ne pas oublier de graver les parties où les motifs se superposent. dans la feuille par exemple, on laisse en blanc (on grave) les zones où les clochettes et la tige viendront s’imprimer.

atelier la fabutineuse

Puis vous imprimer chaque tampon, en commençant par l’encadrement. Vous voyez que j’ai laissé des parties de gommes ? En effet la gomme étant très tendre, si j’enlève tout le centre du cadre, quand je vais imprimer le centre va se déformer et le tour risque de bouger pendant l’impression; qui ne sera pas nette. L’astuce est de laisser le centre non gravé. Il faudra bien viser avec l’encreur lors de la dépose de l’encre. Nous n’avons pas ce problème avec des plaques de linogravure qui sont rigides, l’autre astuce est de monter chaque tampon sur un support de bois, mais l’impression multiple est moins possible de façon minutieuse.

impression cadre la fabutineuse

 

Vous voyez, là aussi j’ai laissé des zones de gomme pour une pose du tampon-impression plus stable.

impression feuilles

Je n’encre que les fleurs.
impression la fabutineuse 4 tampons la fabutineuse

 

Je vous souhaite un très bon week-end prolongé !

13 réponses sur “Une carte en quatre tampons”

  1. Chlouwy

    Merci beaucoup beaucoup pour ces explications, je n’aurais jamais pensé à laisser une zone non gravée pour conserver de la solidité dans le tampon ! Et puis l’ajout d’un cadre rend l’impression multiple tellement plus simple !!!
    D’ailleurs tu m’as donné vraiment envie, et j’ai fait un petit chardonneret en suivant tes conseils :
    http://dansmapetiteroulotte.eklablog.fr/defi-gravure-20-52-chardonneret-elegant-a117677170

    Bises et encore merci pour tout ce que tu partages avec nous ♥

  2. claire

    Du bonheur à regarder, du bonheur à recevoir les cartes, et du bonheur pour nous … car tu expliques si bien que ça en parait facile !
    Merciiiii ….

  3. Pingback: Une carte en tampons Matriochka |

  4. Agnes JM

    Bonjour!

    Tout d’abord bravo pour ce superbe site et pour le tuto ci-dessus, absolument magnifique. J’ai fait quelques recherches pour la gomme à graver. Apparemment, il y en a plusieurs qualités chez Boesner (en ligne ou en magasin), mais beaucoup de ruptures de stock en ce moment. Peut-être à cause du récent article cité sur ce site!

    Quant à la gomme japonaise, qui semble intéressante à travailler… Je n’arrive pas à mettre les bons mots clés pour la trouver.

    Pour l’instant, je n’ai fait que deux essais : un avec une gomme plastique d’écolier et l’autre avec une gomme « architecte » de chez Maped. Les deux supports étaient faciles à travailler mais petits. En plus, cela revient plus cher!

    1. FabienneFabienne Auteur

      Merci beaucoup Agnès, pour les gommes, il y a de la gomme japonaise chez Junku.fr, mais aussi des petites plaques de 5x5cm de gomme sur le site de la petite épicerie depuis peu. Je ne connais pas encore ces petites gommes.

  5. Val Làô sur la Colline

    Oh la la ! Je suis impressionnée par tant de minutie ! Mais le résultat en vaut la peine : c’est magnifique !
    Pour ce problème de manque de rigidité, ne serait-il pas possible d’utiliser tu sais, ces plaques en plexi qu’on voit dans les boutiques de loisirs créatifs (je ne sais pas comment ça s’appelle…) ? Je n’y connais rien, mais je me dis qu’avec la transparence de la plaque, cela devrait permettre de se positionner correctement tout en évitant que le tampon se torde.
    En tout cas, merci pour toutes ces explications si claires, c’est très intéressant de savoir comment tu travailles, et cela permet d’avoir un aperçu de la somme de boulot qu’il y a derrière chaque création.

    Peut-être as-tu déjà parlé donné une réponse à ma question, mais je n’ai pas su la trouver…
    Pourrais-tu m’indiquer un site où commander de la gomme (ou me renvoyer vers ton billet à ce sujet) ? Je n’ai pas de magasin qui en vende autour de moi (c’est vraiment la cambrousse, ici), et j’aimerais beaucoup tester les poisson et oiseau de ton précédent post (ce qui me semble nettement plus accessible qu’une illustration en 4 impressions !
    Jusqu’ici, les quelques très modestes essais que j’ai faits, c’était sur des gommes d’écolier… Un peu petites pour ce projet !
    Merci !

  6. Elsa

    Merci pour ce pas à pas et c’est là qu’on se rend compte qu’il faut savoir anticiper certain truc (l’emplacement des fleurs de muguet par exemple!) !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>