Des jupes en veux-tu en voilà !

Dans ma lancée, et dans l’optique de m’améliorer sur le temps de couture de ma « jupe F » issue du livre de patrons japonais « vêtements de tous les jours », j’ai cousu 2 nouvelles jupes.

Ces jupes rentrent tout à fait dans la catégorie de ce que j’ai beaucoup vu sur les blogs : Le wearability project.Il s’agit d’analyser notre garde robe, de regarder ce qui nous plaît, ce qui nous va, et de coudre en fonction de ces critères. Personnellement, comme je vous le disais, si je me suis mise à coudre ces jupes, c’est que je ne trouvais pas dans le commerce des jupes adaptées à ma morphologie (1m72, haut taille 38-40, taille assez fine, fesses rebondies (42 en bas), mollets musclés et chevilles fines). Les jupes trapèze années 50′, trop courtes, me cisaillaient les mollets, les jupes au genoux c’est no-way. Et les jupes longues que je pouvais trouver étaient de type bohème, avec des élastiques à la taille qui ne mettent pas du tout, mais pas du tout les hanches en valeur : montgolfière me voilà. J’ai porté mes jupes et je n’ai que des compliments ! C’est donc une réussite pour moi parce que j’adore porter des jupes par toutes saisons.

Si je devais donner une note à ce patron, ce serait un 5/5. Et comme je m’en suis cousue de différentes couleurs, la polyvalence est faite sur plusieurs modèles 🙂

La première réalisation, je voulais mélanger les tissus. J’avais un tissu wax africain, qui me plaisait beaucoup. Acheté chez Myrtille (à Angers) il y a quelques mois. J’ai fixé les couleurs en le laissant tremper une nuit dans de l’eau avec du sel et du vinaigre, puis j’ai lavé le tissu. Les couleurs ne devraient plus trop bouger. J’ai mixé cet imprimé avec un drap de coton marine assorti. Passepoil addict, pour cette jupe j’ai carrément pris des grandes initiatives. La première fut de réaliser moi-même le passepoil avec un biais. Il n’y avait pas de passepoil dans le jaune que je souhaitais et je voulais coudre tout de suite, je n’avais pas envie d’attendre une commande internet. J’ai donc pris de la cordelette, remonté mes manches et surprise de nouveau en prenant mon temps ce fut assez facile de réaliser le passepoil. Quand je vous disais qu’un nouveau monde s’ouvrait à moi c’est une réalité ! J’envisage même de faire mon biais moi-même dans des tissus imprimés pour réaliser des passepoils originaux.

La 2ème modification : J’ai ajouté des poches italiennes en regardant sur internet des indications et testant une forme adaptée à ma jupe. J’ai mixé le fond des poches en imprimé, avec le biais jaune sur le rebord !

J’ai essayé d’avoir les imprimés symétriques dans les poches, et sur l’empiècement devant. Pour la longueur et la forme c’est la même que ma jupe verte.

jupe f wax poches la fabutineuse  jupe f poches italiennes la fabutineuse

Pour cette deuxième réalisation, j’ai eu beaucoup de difficultés avec la fermeture, cela se voit, j’ai du piquer sur les côtés de la fermeture qui est censée être invisible, mais à cause du passepoil et du biais, je n’ai pas réussi à faire mieux. Il y a également un léger pli sur le tissu marine devant. J’ai du tirer un peu trop en cousant l’empiècement, mais c’est léger, quand je la porte et marche cela ne se voit plus.

jupe wax la fabutineuseLa jupe portée : Je n’ai pas d’autres photos que celle faite sur IG, mais cela donne un aperçu.

Autre jupe cousue en un temps record, car je n’ai pas mis de passepoil, ni de poches. Je n’ai pas non plus mis de triplure dans les parmentures. J’avais chiné un drap ancien en chanvre écru que j’ai teint en noir. Le tissu est assez lourd et se tient seul. Ayant peur que le bas de la jupe ne soit trop lourd, j’ai encore diminué l’aisance du bas de la jupe en diminuant l’angle du trapèze. Je peux quand même marcher mais quand je fais de très grand pas, ça bloque. Ce n’est pas gênant et ça allège la jupe. De l’extérieur, c’est une jupe noire toute simple assez rustique, que je porte au quotidien. Le tissu qui est assez lourd froisse peu. La petite touche originale (qui ne se voit pas) c’est la parmenture en coton imprimé petit pan.  La fermeture n’est pas top, le chanvre étant très épais, j’ai eu du mal à avoir des bords nets, mais portée ça ne se voit pas. Cette fois ci je me suis améliorée quand même je n’ai pas eu à piquer, ça commence à ressembler à une fermeture invisible. La prochaine fois sera la bonne. J’envisage de faire des jupes pour l’automne éventuellement doublées. Un peu de folie ne nuit pas, j’aime prendre des risques et j’ai surtout envie de m’améliorer.

jupe f chanvre noir tissu petit pan la fabutineuse jupe f chanvre noir la fabutineuse

Voilà, c’en est presque fini pour les cousette pré-vacances encore une petite et le blog sera plus calme !Je continuerai comme d’habitude à être présente sur Instagram. N’hésitez pas à me suivre,les clichés sont plus dans l’instant et le quotidien.

Demain c’est le départ. A bientôt

 

 

5 réponses sur “Des jupes en veux-tu en voilà !”

  1. Val Làô sur la Colline

    Vraiment très réussies, ces jupes ! c’est vrai que cette forme te va super bien.
    Moi aussi je teinds des draps anciens, j’aime beaucoup le rendu.
    Je suis impressionnée par le raccord des motifs sur la jupe bleue, c’est super ! Et bravo pour le passepoil avec biais.
    Tu es douée !

  2. lathelize

    Ravissantes et te vont comme un gant.
    Je pense que nous sommes nombreuses à nous tourner vers la couture faute de correspondre aux standards du pret à porter.
    Bonnes vacances

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>