Linogravure art déco 5 : Brume d’été

Voici la 5ème gravure de cette série façon « art déco ». Elle est déjà en boutique depuis quelques temps, mais je voulais partager les photos de sa réalisation. La technique de réduction qui permet couleur après couleur de révéler le motif de la composition finale. Il reste une gravure à réaliser, je voulais faire environ 6 compositions, je ne sais quand elle sera prête, j’ai des envies de vert et de jaune (je pense même à un motif avec du mimosa pourquoi pas) pour une composition fraîche.

Comme je vous l’ai déjà dit lors de cette série, les inspirations étant des affiches de parfum ou eaux de Cologne des années art-déco, j’ai de nouveau cherché un nom en forme de clin d’œil à cette référence.

Voici les étapes de « Brume d’été » que vous trouverez en boutique, il y a 12 tirages, comme pour les autres gravures, seul un nombre restreint est à la vente.

 

La plaque de lino au départ

 

Les motifs sont gravés pour le passage de la deuxième couleur.

 

 

Enfin, la même plaque de lino est gravée à nouveau pour l’impression finale d’une encre dorée typographique (à base d’huile).

7 réponses sur “Linogravure art déco 5 : Brume d’été”

  1. Marie

    Je voulais laisser un petit message sur la boutique suite à ma commande mais je n’ai pas trouvé l’endroit pour le faire, alors je me permets de l’écrire ici. Je voulais juste vous remercier, j’ai acheté un des exemplaires de cette magnifique linogravure (la numéro 8 pour être exacte ) , je l’ai reçue (très rapidement) et je la trouve splendide (de même pour les cartes du citronnier et de l’amandier). Merci beaucoup pour la délicate attention que vous avez glissée dans mon colis. A bientôt !

    1. FabienneFabienne Auteur

      Merci Marie, il y a en haut de page indiqué « livre d’or » c’est à cet endroit que les messages se mettent, mais les clientes ne le voient pas toujours, ce n’est pas assez visible, il faudrait que j’y remédie ce n’est pas simple 🙂 En tous les cas c’est très gentil de laisser un petit mot ici !! A bientôt.

  2. CLAIRE

    Toujours aussi belles ces gravures … avec des couleurs splendides !
    Je trouve que ce cadre va très bien à cette gravure …
    Je me régale toujours à lire tes explications avec photos à l’appui, merci pour tout ça.
    Bises

  3. Drine02

    Oh! Une très belle linogravure, un splendide tableau délicat et raffiné invitant à la rêverie, tellement il est paisible. Et le petit nom lui va à ravir. J »adore complètement regarder ces photos, la réduction m’intrigue comme je te l’ai déjà dans un précédent commentaire. Je n’avais pas eu le temps de répondre à tes questions, je lis des manuels de linogravure, j’ai le grand livre de la gravure éditions pyramid mais il n’aborde pas cela vraiment des les détails. A chaque fois, je suis assez déçue de ce que je trouve, pas assez pointilleux sur le sujet à mon goût Du coup, je regarde des vidéos de savoir-faire sur YT comme celles de Linda Cote, Audrey Waid, Belinda des Pesco . J’apprécie beaucoup le travail d’Angie Lewin également. Je n’ai pas le temps ni l’endroit (ici en campagne pas d’atelier gravure) pour me rendre dans une association ou atelier pour apprendre la réduction alors je m’intéresse, me renseigne, comme je peux. J’ai l’impression (et de toute façon et c’est comme ça pour tout ce que j’ai appris pour l’instant en gravure) est qu’il faut se lancer pour apprendre. Vraiment tes tableaux, ton travail font parti de ceux qui m’inspirent et me poussent à en apprendre davantage. Merci pour ces jolies photos!

    1. FabienneFabienne Auteur

      Je suis entièrement d’accord avec la fin de ton message, la seule façon d’apprendre est de faire ! Tester les motifs, les plaques, les couleurs les outils, le papier, les personnes qui font de la gravure ont, à force de tests, d’essais et de réalisations, trouvé leur technique qui leur convient. Je n’ai jamais vraiment passé trop de temps à cela, je préfère passer le (peu de) temps que j’ai à faire 🙂
      En plus parfois regarder des choses très compliquées, peut vite devenir plus paralysant qu’autre chose. Trouver son propre style (là où on se sent à l’aise et qui nous plait) est bien plus satisfaisant au final. Pas à pas en faisant abstraction des autres, chercher à faire « comme » peut être limitant et enfermant. Une table de cuisine, une planche de verre (pour les mélanges d’encre), du lino des gouges, une cuillère en bois est suffisant pour s’y mettre ! J’ai appris seule et c’est chaque gravure qui m’a appris les erreurs à faire ou non. Alors… go 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>