Mix de tampons et de linogravure pour ma nouvelle création

Explorant les différents arts populaires folkloriques du monde, on ne peut pas passer à côté des magnifiques céramiques mexicaines représentant les arbres de vie. J’avais dans un coin de mon esprit l’envie de me mettre à la réalisation de ce projet en gravure, mais le challenge des couleurs multiples spécifiques de cet art populaire me freinait pas mal pour réaliser cette complexité en gravure. J’ai donc laissé cela de côté tout en y réfléchissant régulièrement. La dernière gravure des figurines Hariko avait nécessité 4 plaques à graver différentes, et le travail ne m’arrêterait pas si je n’avais pas que 2-3 jours à l’atelier pour créer par semaine.

J’aime avoir des projets multiples en tête, ils se déposent tranquillement dans le fil de mes idées, ils déterminent mes recherches durant parfois des semaines ou mois, et je laisse décanter tout cela avant de laisser l’ébauche d’un projet plus concret et plus personnel arriver jusqu’à moi. L’idée s’est finalement concrétisée ce week-end, d’un coup j’avais l’envie de ne faire qu’une plaque de gravure et d’y ajouter la couleur avec des tampons à l’intérieur d’un motif principal. J’ai gravé les formes dans de la gomme japonaise Hinodewashi, comme elle est épaisse je n’ai pas eu besoin de monter les gommes sur le bois.

Avant de vous montrer les différentes étapes de cette nouvelle gravure, j’ai envie de vous parler un tout petit peu de ce qu’est l’arbre de vie, de partager mes références d’inspiration. J’aime aussi expliquer un peu les choses, je ne m’étends pas trop, mais je trouve toujours intéressant d’accompagner une image de son histoire. C’est d’ailleurs pour cela que l’art populaire me plait autant, car il raconte des histoires et des gens.

L’arbre de vie dans l’art populaire mexicain, c’est un chandelier en poterie qui symbolise le plus souvent l’arbre de vie biblique avec Adam et Eve ainsi que le serpent tentateur. Il est plus ou moins orné de personnages, le pilier représente souvent l’archange Gabriel. Mais dans l’histoire du Mexique, on retrouve également des céramiques Olmèques (ou autres cultures pré colombiennes) représentant des arbres portant des oiseaux. Les différentes branches symbolisent les points cardinaux, et les oiseaux les âmes descendant vers la terre lors de la création du monde. C’est donc une histoire culturelle et historique riche qui porte la représentation de l’arbre de vie dans l’art populaire mexicain. Durant de longues décennies, chaque couple recevait un arbre de vie lors de son mariage, cela devait leur assurer chance, prospérité et fertilité.

L’art populaire évoluant avec la société, aujourd’hui la représentation de l’arbre de vie a considérablement évolué, les arbres se sont transformés peu à peu, perdant parfois les symboles religieux ou cosmogoniques pour devenir des objets décoratifs voire artistiques.

Je n’ai donc pas souhaité symboliser de religion mais plutôt une forme simple folklorique dans ma version de l’arbre de vie. Il porte des figurines de femmes des oiseaux des fleurs et des feuilles, mais la forme est bien représentative des céramiques populaires. En dessous des photos des phases de réalisations de la gravure, vous trouverez des images de céramiques réalisées par des artistes populaires connus au Mexique que j’aime particulièrement et qui font partie de mes coups de cœur.

Je vous montre si vous ne l’avez pas déjà vu sur Instagram, le petit croquis à l’origine de ce projet esquissé vite fait un matin quand je me suis levée avec cette idée fixe de faire ce projet dans les jours suivants.

 

La grande plaque de lino (environ 29 x 35 cm) où le dessin final bien retravaillé entre temps a été reporté à l’envers avec un calque et du papier « carbone » rouge, qui a l’avantage de ne pas bouger ni baver au cours des phases de gravure, quand la main passe beaucoup dessus.

 

Petit à petit, le dessin à imprimer se révèle de la plaque de lino, tous les détails sont enlevés, et reportés sur du calque pour être gravés sur de la gomme en vue des motifs complémentaires à imprimer en couleur.

 

 

 

Premier essai de couleur, en vrai c’est un rouge brique un peu plus foncé au séchage. J’ai également imprimé en bleu. J’avais montré le résultat sur une petite vidéo story sur instagram. L’avantage de ce procédé c’est que je vais pouvoir faire d’autres associations de couleurs. J’aime beaucoup celle-ci mais elle manque un peu de contraste à mon goût.

 

Les tampons à imprimer sur le motif sec

 

Le résultat final ! Prochains essais avec des tampons aux couleurs vertes et bleues

 

Voici des merveilles : les céramiques d’Aurelio Flores (1901-1987), célèbre pour ses premières réalisations d’arbres de vie en céramique aussi complexes dans les années 20 à Izùcar de Matamoros connue pour sa tradition de céramiques au Mexique. Ses créations et son art sont célèbres, il fut le pionnier et maître de l’art populaire des arbres de vie. J’aime beaucoup la naïveté des personnages et des motifs ainsi que les couleurs utilisées.

 

Son fils Francisco Flores a appris dès l’âge de 10 ans dans l’atelier de son père. Une hutte d’argile. Il continue la tradition et fait également de superbes créations, dans le même style naïf populaire que son père (c’est sublime).

le prix de ces merveilles est hélas hors budget ! En attendant je crée à ma façon des versions en gravure 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

12 réponses sur “Mix de tampons et de linogravure pour ma nouvelle création”

  1. la petite verrière

    C’est de toute beauté Fabienne ! Je ne connaissais pas ces arbres de vie et leur beau symbole que tu as très bien rendu. Le tien est lumineux, riche et très apaisant à regarder. Bravo et Bises.

    1. FabienneFabienne Auteur

      Merci beaucoup Claudie, je suis contente de faire découvrir l’art populaire de différentes cultures 🙂 Bises

  2. La Joyeuse Théoricienne

    Je le trouve MAGNIFIQUE !!! Tu as bien été inspirée avec ce mixe de lino et gomme 😀
    Merci pour le petit topo culuturel, on apprend plein de choses ici tout en se régalant les yeux ^^
    Est-ce que tu comptes le mettre sur ta boutique sous forme de carnet ? affiche ?…. 🙂

  3. TIC tics

    C’est une excellente idée que tu as eu là ! Vu l’ampleur du motif, je n’ose imaginer le puzzle que cela aurait pu être!
    Tes informations sont très intéressantes ,je ne connaissais pas cet art populaire et bien que l’objet ne m’attire pas plus que ça, j’ai adoré te lire . Merci pour la découverte !

    1. FabienneFabienne Auteur

      Comme tu dis, cela aurait été un véritable puzzle pour retrouver toute la multiplicité des couleurs dans cet objet, merci Anne Claire pour ton passage ici, Bises.

  4. val d'iya

    Magnifique découverte et votre linogravure/ tampons est à la hauteur des céramiques. J’imagine une série de kits: la linogravure et les tampons pour compléter le travail soi-même…

  5. CLAIRE

    Ce que j’aime (aussi) dans tes articles, c’est les explications, la recherche qui t’a menée à la finalité de ton travail !
    Je vais me répéter en disant que c’est du beau travail … bien dans l’esprit artisanal.
    Qui sait si, lorsque tu auras vendu 35.000 gravures, tu n’arriveras pas à t’offrir un arbre de Francisco Flores ?
    Bises

    1. FabienneFabienne Auteur

      Oh la la, on peut rêver, autant pour les 35 000 gravures ha ha, que pour la céramique, mais bon, parfois je préfère m’offrir un bel objet d’art populaire, plutôt que de changer la télé ou avoir un nouveau portable 🙂 C’est plus gratifiant pour moi de craquer pour ces objets qui me racontent et me nourrissent… Peut-être qu’un jour j’aurais l’occasion d’en avoir un chez moi le rêve 🙂 Bises

  6. Geraldine

    Je le redis c’est ma-gni-fi-que ! Et tes explications sur l’arbre de vie intéressantes je ne connaissais pas, les céramiques oui mais sans y prêter plus d’attention, maintenant que je sais c’est encore mieux ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>