Un voyage oriental

J’avais envie de réaliser des gravures aux détails un peu plus fins que ce qui est possible sur du lino, avec en tête des motifs orientaux. Mes références pour ce travail étaient les motifs peints sur les porcelaines de la compagnie des Indes du 18-19è siècles. Mélange de motifs de paysages et formes géométriques. J’ai donc dessiné plusieurs modèles de motif pour les réaliser en gravure monochrome bleue. J’avais en stock depuis des mois un lot de 10 plaques de gomme fine.

L’expérience de gravure sur ces plaques de la marque ESSDEE, fut plutôt musclée. En effet j’avais acheté ce lot il y a pas mal de temps, et je ne les avais jamais utilisées. D’ailleurs c’est Mélanie qui m’a donné leur nom et effectivement j’ai retrouvé mon achat c’était bien ça.

La Bonne nouvelle j’ai retrouvé leur nom, la mauvaise nouvelle il m’en reste 9.

Bon j’exagère un peu, mais je pensais que ces plaques se rapprocheraient de grandes plaques de gommes à tampon. En fait non. Premier coup de gouge, et la dureté du matériau m’a vraiment surprise. J’ai donc commencé par affûter mes gouges. Pour qu’elles soient bien coupantes, et je me suis lancée dans la gravure. Au bout de 3 heures, je n’avais pas fait la moitié et j’avais les épaules en compote. Ne voulant pas renoncer, j’ai terminé la gravure, mais clairement la gravure au cutter n’est pas possible dans cette matière, quasi tout a été fait à la gouge, mais le résultat en vaut la peine. J’ai obtenu la finesse de gravure que je souhaitais.

J’ai utilisé des encres à l’huile et des feuilles fine de papier japonais (90 g) pour l’impression. J’ai essayé à la presse mais le résultat le plus réussi reste au baren, une belle impression à la main délicate pour que l’encre soit bien absorbée sur le papier, c’était un vrai plaisir d’imprimer ce motif. J’ai testé du coup une couleur supplémentaire, un bleu sombre qui densifie le motif. Les deux résultats sont bien différents.

La gravure est en boutique, et disponible pour le moment en 10 exemplaires en bleu et 5 en bleu sombre.

J’ai donc d’autres motifs à faire, je réutiliserai les mêmes plaques (il faut bien utiliser le stock) mais je crois que je vais attendre un peu…

Le motif reporté sur la gomme, à ce moment là j’avais hâte de commencer…

L’encre sur la plaque

 

Quand le baren (ici en feuilles de bambou séchées, mais celui en bois et plastique fonctionne bien aussi) est passé sur la feuille, on voit apparaître le motif en transparence, le papier japonais est assez fin cela renforce l’élégance du motif. Comme les papiers utilisés pour les estampes japonaises.

 

 

 

Encré en bleu nuit

 

 

Un exemple d’assiette aux motifs orientaux de la compagnie des Indes, j’aime beaucoup l’alternance de formes géométriques et de formes végétales / détails de paysages.

Enregistrer

Enregistrer

8 réponses sur “Un voyage oriental”

  1. voicivoilàfrance

    Je suis en train de commencer la linogravure… J’ai vraiment découvert une passion !!!! Tardivement, j’ai 65 ans.
    J’ai découvert vos oeuvres sur Instagram et je me suis immédiatement abonnée à votre news-letter.
    Je vous mets les liens de ma boutique Etsy si cela vous intéresse de voir mes balbutiements…
    Bravo pour vos merveilleuses créations, en tous les cas !

  2. Angelilie

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. blog très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon univers. Au plaisir

  3. CLAIRE

    C’est malheureux que tu te sois démonté l’épaule pour arriver à un si beau résultat !
    Et ta création est parfaite, équilibrée … et tout et tout !!!
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée ! Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>