Tag Archives: impression folklorique

Du rangement et de l’espace

Comme beaucoup de personnes, le début d’année est synonyme de rangement. J’avais envie d’espace aussi sur le blog. Vous avez remarqué que cette année je n’ai pas changé beaucoup les bannières et ma dernière bannière devenait trop lourde à mon goût. Je suis comme ça, régulièrement j’ai envie de tri par le vide, à la maison c’est un peu pareil. Je vide je jette j’emmène des cartons entiers chez Emmaüs, pour retrouver des espaces clairs. Ça ne dure souvent que le temps de remplir à nouveau jusqu’à la crise suivante d’envie de vide.

J’avais envie donc d’une bannière claire aérée et en même temps un peu colorée. En ce moment j’ai aussi des envies de motifs un peu vintage et gai, j’ai donc gravé à la main, quelques tampons pour une nouvelle bannière. Plutôt que de les photographier, cette fois-ci je les ai scannés et travaillés sur ordi. Enfin Le Flibustier m’a aidé puisque je ne maîtrise pas photoshop.

 Je peux même les décliner sur mes petites cartes lors des envois de commandes.

Cette bannière me plaît, peut-être que dans un an je reviendrai aux photos, mais elle correspond à mon envie de choses plus épurées. J’ai un peu galéré à la placer, apparemment google + modifie automatiquement les photos et elle apparaissait grisée… Le problème a été résolu 🙂

Bonne journée à vous

DIY : décorations facile colorées pour un air léger de fête

Aujourd’hui, un petit « Di It Yourself » pour une ambiance de fête avec trois fois rien.

D’abord faire des déco pampilles en carton, papier coloré et une impression au tampon. J’ai choisi le cheval dala, que j’adore mettre en scène lors de fêtes. Mon premier tampon gravé cheval dala date déjà d’il y a deux ans. Je ne me lasse pas de reproduire ce motif et de le tamponner pour des jolies décos de fêtes.

Pour cette décoration légère, il faut d’abord découper le papier coloré, aux mêmes dimensions que le carton rond, puis découper un cercle, afin de le coller sur le carton.

Ensuite faire un pompon avec de la ficelle. (celle-ci je l’ai chinée en vide-grenier et je suis ravie de lui trouver une utilisation aujourd’hui). J’ai utilisé ce que j’avais sous la main pour faire le pompon, un carnet, deux morceaux de cartons feraient l’affaire, l’idée c’est de pouvoir passer le fil en dessous pour réunir les fils. Et de couper la base. Pour une coupe facile, j’ai utilisé un cutter.

l ne reste qu’à coller le papier, et tamponner le motif au milieu, un petit trou pour passer la ficelle et voilà.

A vos papiers et ciseaux !!

Une jolie poupée russe

J’aime le folklore russe, les motifs, les couleurs vives. On connait beaucoup les matriochkas, mais les poupées avec une coiffe kokoshnik sont moins rencontrées et pourtant typiques des tenues de fêtes.
J’ai chiné sur le web, un jouet vintage russe en métal, qui représente une poupée très jolie avec une coiffe Kokoshnik. A l’origine ces coiffes étaient pour les femmes mariées qui ne devaient pas montrer leurs cheveux. Les coiffes étaient donc parfois hautes pour contenir les chevelures longues et épaisses de ces femmes. Aujourd’hui les femmes sortent ces coiffes, avec les tenues folkloriques les jours de fête.

Cette jolie poupée m’a donné envie d’en faire un tampon, que j’ai décliné sur une trousse en tissu, dont la doublure est très colorée rappelant le folklore russe.

 

Prêts à danser toute la nuit ?

Ha ha !! Mais que se passe-t-il sur le blog ? Je ne fais plus rien ? je danse toutes la nuit ? Que nenni… (là c’était pour la rime hum). Les nuits étaient courtes ce week-end, les journées rallongées dans l’atelier pour avancer les projets…
Et puis surtout surtout… terminer THE FAMOUS, THE EXTRAORDINARY, THE LEGENDARY (ouais bon on a compris)… Casse-noisette !!!!! que je vous avais montré il y a quelques-jours.

www.abracadacraft.com

Tadaaaam !! 

Mais, pourquoi il n’a qu’un bras et qu’une jambe ?? C’est parce que ce pauvre petit, doit être imprimé sur du carton, c’est un pantin à monter soi-même…. Et ouais !! 🙂  faut bosser un peu !! hé hé.
Ce n’est qu’à ce moment là qu’il retrouve enfin figure humaine  de marionnette. En quelques coups de ciseaux et seulement cinq attaches parisiennes (fournies), il se balance au bout d’une ficelle.

Il est imprimé sur du papier cartonné cartamia 325g (l’arbre aux papiers), pour être assez solide.

Là je n’ai pas encore fait les trous…

Les trous pour les attaches sont déjà faits, et l’œillet pour attacher la ficelle, installé (et la ficelle fournie aussi). C’est donc un jeu d’enfant !! J’étais toute enthousiaste quand j’ai monté mon premier pantin, à le faire bouger dans tous les sens.

Le Flibustier m’a bien bien aidé, car il m’a permis de concrétiser une belle étiquette pour finir la présentation. Quand je lui ai dit que je voulais mettre dessus « prêt à danser la nuit de noël »… Je voyais bien que ça le faisait réfléchir. Car oui, le casse-noisette doit normalement, s’il est bien installé comme il faut, se réveiller la nuit de noël et danser comme le veut l’histoire racontée dans le ballet de Tchaïkovski.

J’attends des nouvelles enveloppes transparentes qui doivent arriver très vite cette semaine, et j’en mettrai dans la boutique pour vous en faire profiter !!

Je vous rappelle que je prépare pour décembre, une expo-vente de mes créations, à la boutique éphémère du Bastringue Général, à Angers, les 20, 21 et 22 décembre. Voilà pourquoi ça remue pas mal dans la ruche en ce moment… Je vous montrerai les nouvelles étiquettes et présentations de mes produits. La présentation ça compte pas mal, du coup j’en ai profité pour réfléchir à tout ça de façon un peu plus construite…

A très vite et bonne semaine !!

Un personnage casse-noisette articulé

En ce moment je cours partout et pourtant il y avait une semaine de vacances, mais en fait les vraies vacances, ça n’est pas celle où les quatre enfants sont présents et où je suis à la maison moi aussi, c’est celle où ils ne sont pas là ha ha ha. Je rigole, mais pas tant que cela. Car l’intendance d’une maisonnée de quatre loulous pré ados, repas, lessives et mises au points régulières c’est de l’énergie (et du temps)!!

Je n’ai donc pas vraiment pris de temps pour me poser et avec l’arrivée des jours où la lumière raccourcit de plus en plus, j’ai de moins en moins d’occasions de faire des photos, puisque je ne prends des photos qu’en lumière du jour.

C’est donc un billet multiple pour me rattraper des jours derniers désertiques, et varié que je vous propose aujourd’hui…

D’abord le début d’un projet que je suis en train de tester. Des petits casse-noisettes articulés, pour accrocher en décoration de noël, dans le sapin ou ailleurs. J’ai fait le dessin, reporté celui-ci sur la gomme et il me reste à le graver et imprimer sur du joli papier avec des encres rouges, argentées ou dorées. Les morceaux s’assembleront avec des attaches parisiennes.

Et puis cette semaine j’ai fait une jolie rencontre. j’étais à Paris pour la journée et j’ai proposé à Aurélie Le Bal des Sylphes une petite rencontre. On s’est donné rendez-vous devant Junku (la librairie japonaise où l’on trouve des gommes de toutes les couleurs).
preuve en est mes achats…

Photo prise dans le TGV à mon retour

Je n’ai pas vu passer le temps, évidemment entre graveuses de gomme on avait plein de choses à se dire. Aurélie est comme je l’imaginais au travers de ses mails, douce et adorable (et aussi bavarde que moi).
Elle m’a rapporté un pot de confiture maison, agrémenté d’une jolie étiquette qu’elle a faite elle-même. J’ai beaucoup aimé cette rencontre, parce qu’on a échangé sur nos idées, projets et d’autres choses.

Et enfin, je ne résiste pas à vous montrer ma commande faite chez Charlotte, la fée créative de TANGERINETTE. Ses petites corbeilles crochetées sont un régal pour les yeux et les petits objets qu’on peut y mettre. J’y ai mis mes masking-tape pour le moment. Je voulais y mettre mes bijoux, mais je veux l’avoir sous mes yeux plus souvent, donc elle est sur ma table de travail. J’aime beaucoup l’univers de Charlotte, les couleurs le vintage (évidemment) et la façon qu’elle a d’associer tout cela de façon sobre et avec goût.

Voilà la semaine est presque finie, vivement ce week-end (sans enfants et donc hyper occupé dans l’atelier). Je vais essayer de vous montrer assez vite tous les projets que j’ai actuellement en cours, parce qu’il y en a plein… je vous dis donc à très vite 🙂

Bonne fin de semaine

L’ordre et le chaos

C’était à peu près ces thèmes qui représentaient mon atelier et le travail que j’ai fait en gravure le même jour.

J’ai gravé des motifs asiatiques très fins. Un petit cachet carré assez sobre.

Ce dragon qui m’a demandé des heures de travail avec de multiples pauses, j’avais les yeux larmoyants à force de me concentrer pour graver les écailles. Il va orner des couvertures de carnets à spirales.

Le chaos c’était l’état de ma table de travail 🙂

Tampons et posca

J’avais testé le mix d’un motif tamponné avec des couleurs des feutres posca avec les tampons plumes, j’ai refait ce mélange sur un ancien boîtier de lunettes en cuir, qui me sert pour ranger mes clés USB et cartes mémoires.

Et puis dans l’élan de ce motif, j’en ai aussi mis sur une petite boîte en bois. Simplement en répétition avec des l’encre mate blanche.

Je vous montre aussi quelques tampons de chiffres qui sont aussi partis au courrier…

Les vacances sont demain soir 🙂 Même si je ne me pose à la maison que la deuxième semaine, la première sera sans enfants, et donc forcément plus calme aussi 🙂
J’ai hâte de prendre des heures pour bricoler dans l’atelier 🙂

Bonne journée à vous

 

Impressions Folkloriques #1

Aujourd’hui, je vous dévoile un morceau d’un projet que j’ai en tête depuis quelques temps. Vous proposer des séries de tampons sur un thème folklorique, en clin d’œil aux impressions botaniques, je vous propose donc le début des séries « impressions folkloriques ». Je débute avec des motifs scandinaves simples. Motifs floraux avec un oiseau. Ils sont inspirés des motifs traditionnels folkloriques des régions scandinaves (Suède, Norvège).

Ces tampons vous seront présentés par petit lot de 3-4 selon les tailles dans des boîtes dédiées. Je débute avec ce thème, mais d’autres arriveront tout le long de l’automne. Motifs d’inspiration Russe, d’autres Scandinaves, puis peut-être sud-américains, africains, asiatiques… Il y a tellement de belles choses à découvrir que je me fais un plaisir de débuter ces séries !