Tag Archives: tampon fleur

L’abécédaire botanique en tampons : D comme Digitale

Je prépare un marché de créateurs (infos à venir) qui aura lieu fin mars à Angers (enfin en limite de commune), et donc je suis plutôt occupée à faire beaucoup de choses pour ce marché au lieu d’avancer dans mon projet 52 : l’abécédaire botanique. je vais essayer de rattraper mon retard en réalisant une autre lettre la semaine prochaine.

Je voulais faire une digitale. Sur le papier le dessin était très bien, mais je suis un peu déçue du résultat en tampon, il n’est pas dit que je ne referais pas cette lettre plus tard. En attendant je vous la présente quand même (cela fait avancer mon projet quand même).

J’aime déjà les 3 lettres posées côte à côte, cela donne une micro idée de quand il y en aura 26 !!

 

 

 

 

 

très belle journée

Mon projet 52 : Un abécédaire botanique en tampons en gomme gravée

J’ai fait un petit teasing samedi sur Instagram en montrant un morceau de tampon en gomme gravée, je vous dis enfin de quoi il retourne.

Depuis presque un an voire plus, j’ai griffonné sur une feuille cette idée d’abécédaire avec des fleurs, à réaliser en tampons, mais avec un format un peu particulier. Quand je dis projet 52 (qui sous-entend 52 semaines), en fait je vais essayer de réaliser une fleur tous les 15 jours (moins si je peux). Mon cher et tendre m’a conseillé de ne pas faire les fleurs dans l’ordre. Car quand on se lance dans un tel projet, on évolue au fil des réalisations et le graphisme, le trait, le style, peut changer. L’idée de faire des lettres dans le désordre permet d’avoir un ensemble cohérent à la fin, les évolutions graphiques se fondent dans l’ensemble quand elles ne se suivent pas forcément.

A la fin j’ai l’envie de faire un projet avec ces tampons, une affiche, des cartes, un livret en accordéon… Les idées ne manquent pas, je verrai au fil des semaines.

Le format sera le même environ 9×7 cm, le texte en dessous, (en positif ou négatif, je me dis que ça peut être très sympa d’avoir les deux), le tout encadré, façon un peu « à l’ancienne ».

J’ouvre donc le bal avec le A pour Ancolie. Celle proposée est proche de l’ancolie des Alpes, d’un très joli bleu. La gomme est une gomme Hinodewashi « dure » qui permet de faire de fins détails précis avec la gouge fine.

Un projet sans autre ambition que de me faire plaisir dans la recherche de plantes, dans la gravure et le résultat plaisant à l’oeil, des projets comme j’aime, un objectif d’en faire donc au moins 26.

 

abecedaire la fabutineuse ancolie titre

 

abecedaire la fabutineuse ancolie 5

 

abecedaire la fabutineuse ancolie 4

 

abecedaire la fabutineuse ancolie 2

 

abecedaire la fabutineuse ancolie 1

 

 

 

 

Enregistrer

Des carnets de pensées

Dans mon jardin, il y a des mauvaises herbes qui poussent trop vite, je dois les arracher pour qu’elles n’envahissent pas mes fleurs. Parfois les mauvaises herbes, sont aussi de jolies fleurs, et quand elles poussent, j’en suis ravie et je les laisse envahir avec bonheur mon jardin. C’est le cas de petites pensées que je trouve si délicates, que j’ai eu envie d’en poser délicatement sur du papier. Quelques croquis, quelques coups de gouge, et j’ai gravé 2 tampons pour imprimer des jolies fleurs sur du papier.

Dans le langage des fleurs, les pensées parlent d’amour naissant, de tendresse. C’est bien l’effet que ces fleurs me font quand je les regarde, vous ne trouvez pas ?

 

carnet de pensees la fabutineuse2

pensees tampons graves a la main la fabutineuse pensees la fabutineuse carnet de pensees la fabutineuse3 carnet de pensees la fabutineuse pensees vertes la fabutineuse

bande_pour-2Barticle_blog-10

Je vous souhaite une belle semaine, à très vite,

 

 

Impression botanique #12 « La chicorée »

Ce week-end, en balade, j’ai soudain vu une étendue bleue sur le côté de la route. C’était un champ de chicorée cultivée. J’ai arrêté la voiture et pris mon appareil photo pour garder en mémoire cette vue superbe.

Comme cet été j’ai envie de refaire des séries d’impression botanique, j’en profite pour commencer par cette plante. Elle est cultivée pour ses racines, qui, une fois récoltées sont séchées puis torréfiées. Le goût devient alors spécifique de cette plante qui est alors bue comme substitut de café.

Je n’ai pas fait de tampon fleur en entier, mais quelques pétales crantés que j’ai disposé en inflorescence avec un cœur plus foncé.

La superbe vue dans le champ, avec un magnifique chêne. Le ciel un peu oragé contribue à avoir une très belle luminosité ce jour là.

C’est dans ces cas là, que je suis contente d’avoir mon appareil photo avec moi. J’ai tendance à l’oublier, je me suis dit que cet été j’allais essayer de ne plus le quitter 🙂
Je pars une semaine dès demain, mais j’essayerai de publier un peu, mon compte instagram sera surement plus actif…

Impression botanique : bleuets

Me voilà partie pour des petites séries de fleurs en linogravure. Après les coquelicots, évidemment le bleuet s’imposait. Fleur de saison, petit points bleu d’été dans les champs de blé…
Après avoir cherché comment traduire la fleur en dessin à l’aide de croquis, j’ai posé une composition pour un format carte postale.

A la gravure…
Le bonheur de graver du lino, gravure complètement différente, mais creuser cette matière plus rude c’est quand même bien sympa.

A l’impression…

Une photo de mon instagram, je n’ai pas fait de photos avec mon APN à ce moment là.

Quelques détails encore à perfectionner… la couche d’encre à linogravure, la pression de la presse, les bords du lino qui n’étaient pas droits, et ont posé des soucis à l’impression… ça va venir…

Du bleu, plus ou moins dense, un peu mauve, des essais de couleurs, et des petites cartes qui agrémenteront les envois.

Très belle journée !

Des tampons dans la jungle !! Ou la jungle dans la maison…

Au choix, pour le titre, car pour faire des jolies illustrations colorées de végétation luxuriante, j’ai envahi toute la table du séjour, c’était la jungle à la maison !!

J’avais réalisé il y a quelques mois tout un ensemble de tampon de formes différentes en vue de les utiliser pour faire des arbres et des petites illustrations, je n’avais pas encore eu l’occasion de bien les utiliser.

 

 

Il manque des animaux non ? Le Flibustier avait des envies de dessiner en noir et blanc des personnages au milieu de ces formes. En attendant hop un insecte qui grimpe sur le tronc…

A me voir ainsi occupée, ça a donné des envies aux enfants, et voilà la table transformée en atelier du mercredi !! Une journée comme je les aime 🙂

 

 

Bonne journée !!

Des fleurs assorties en tampons gravés

Je vous avais montré les croquis en début de semaine, j’avais dessiné un ensemble de fleurs que je souhaitais mettre sur gomme.

C’est chose faite enfin 🙂 (après le début de semaine un peu bousculé avec un petit cascadeur qui a eu la cheville plâtrée…)

J’ai donc mis sur la gomme les croquis des fleurs, et ça donne un ensemble harmonieux de fleurs

Ah oui, et puis c’est la Saint Valentin aujourd’hui. Je souhaite une bonne fête à tous ceux qui sont concernés 🙂

Et je vous souhaite un très bon week end !!

Impression botanique : bruyère

C’est le dernier jour de vacances. Nous repartons demain après avoir profité de huit jours où nous n’avions aucun programme prévu. Les activités se font au gré de nos envies. Aujourd’hui c’est une dernière journée de plage. Hier nous étions en forêt. Des forêts de chênes, de pins, où le soleil tape fort très vite et où les criquets chantent à tue-tête. J’ai ramassé un bouquet de forêt. Rempli de feuilles de robinier (faux-acacias), de bruyère et de Phytolacca (raisin d’Amérique) dont les baies pourtant jolies sont toxiques. Elles ressemblent vraiment à du raisin attention à ne pas les manger. J’en ai cueilli juste une petite branche pour le bouquet.

Les jolies bruyères m’ont servi d’inspiration pour un tampon de la série impression botanique. En deux parties, fleurs et branche pour décorer des futurs carnets ou tissus.

 

 

 

Bricolage avec des tampons : 2ème partie et résultat

Voilà, enfin vous pouvez voir ce que j’ai fait de ces fleurs montrées il y a quelques temps, faites avec de la pâte à modeler durcissante et des tampons. Vous avez fait beaucoup de propositions que j’ai notées, car il y a des idées à garder que je vais peut-être tester 🙂

J’ai fait un collier plastron. Je vous montre les différentes étapes de sa réalisation.

Il m’a fallu :
un morceau de dentelle qui provient d’un petit haut vintage en dentelle que je portais enfant, il provient de ma maman qui le portait aussi elle même enfant. Je l’avais toujours gardé ne sachant pas quoi en faire, il ne me va plus et il restait dans l’armoire. C’est la première fois que je découpe dedans, mais je ne regrette pas, une partie de mon enfance reste ainsi sur moi.
Un morceau de soie sauvage pour l’arrière. J’ai assemblé les deux de façon à former une forme que je ne voulais sciemment pas symétrique.

J’ai collé dessus les fleurs avec une colle tissu, collé des perles de rocailles sur les fleurs et cousu ensuite des perles de verre et perles de swarovski de couleurs différentes entre les fleurs. J’ai réutilisé un collier en métal doré, que je ne portais plus pour finir. Il n’est pas symétrique non plus et c’est très bien, j’aime assez le résultat, et vous ?