Une gravure en réduction plus grande

J’avais réalisé l’été dernier une très grande linogravure en réduction. Elle est disponible en boutique, mais je n’avais pas pris le temps de partager sur le site, les étapes de sa réalisation. C’est dommage, car j’aime que par catégories, on puisse trouver l’ensemble des réalisations. Je prends donc le temps de vous montrer les photos de cette réalisation. C’est un plus grand format, en effet la plaque de lino, est en A4 sur une feuille en 30 x 40 cm, là où j’utilisais une plaque de lino A5 sur une feuille de papier A4 auparavant. cela me permet de mettre plus de détails, et donc plus de couleurs. Ce qui est bien, mais plus précis et plus long.

Je réalise toujours le dessin au préalable, et désormais, je prépare aussi avant l’ensemble des couleurs, en travaillant mon crayonné scanné sur photoshop avant pour tester ensuite les couleurs que j’ai en tête au moment du dessin. Je sélectionne certaines zones au lasso, que je colore, cela valide ou non les équilibres de couleur. Pour cette plaque, j’avais montré sur Instagram une jolie plaque peinte en couleurs, avant de me rendre compte que fatigue aidant peut-être j’avais oublié de la reporter à l’envers… J’ai donc du tout recommencer (et perdre une plaque au passage).

En réalisant cette gravure, je me suis retrouvée parfois coincée, dans le passage des couleurs. Je me suis dit que je pourrai peut-être la fois prochaine, faire une réduction en 2 plaques, ça me permettrait de garder la brillance d’un rouge et d’un vert, sans avoir à choisir si je passe l’un après l’autre ou l’inverse. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait ensuite, je prendrai à nouveau le temps de partager ce travail suivant.

La gravure finale, avec les couleurs, beige / vert clair / jaune / rose clair / vert foncé sur le pot et sur la base / rouge foncé sur le pot / rouge rose foncé sur les fleurs / vert vif sur les feuilles / bordeaux sur les fleurs / vert très foncé dans les feuilles.

J’ai donc passé chaque feuille de papier 10 fois de suite sous la presse pour arriver au résultat final. Il ne faut donc pas trop avoir de décalage sur les superpositions de couleurs. Au départ je pensais utiliser un jaune, pour le mot thé. Mais ça ne rendait rien du tout sur le vert précédent. Dommage.

 

 

 

Au stade intermédiaire, c’est parfois questionnant, mais il faut avoir de la patience, car ce sont les petits détails des couleurs finales plus foncées qui équilibrent le dessin. A ce stade, c’est fade et un peu mollasson.

Avec la couleur foncée, le doute part et ne reste que la joie renouvelée de découvrir l’effet magique de la gravure en réduction ! Il ne reste plus grand chose de la plaque, c’est fini, plus de retour en arrière possible, les feuilles seront uniques, numérotées sur les meilleurs tirages, plus une de plus ne sera possible sur ce motif.

Article précédent

Article suivant

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *