Moku hanga : Fuchsias

Voici le meilleur résultat d’essai d’estampe que j’ai pu réaliser. Après de nombreuses recherches, j’ai enfin compris quel degré d’humidité il fallait pour mon papier. C’est délicat à maîtriser, mais je pense avoir enfin trouvé, le résultat d’impression en est grandement changé. Voici donc une nouvelle estampe, qui est mise en boutique cette fois-ci (PAR ICI) ! En effet le résultat final me plaît enfin. Voici le processus de réalisation de cette gravure sur bois, imprimée à la main, selon la technique ancestrale japonaise de l’estampe japonaise.

Voici les esquisses au crayon qui ont permis d’aboutir à la création de ce bouquet.

Le dessin reporté sur des feuilles de papier de soie, puis transférées sur bois, pour être gravées sur chaque planche différente, pour chaque couleur. Pour les couleurs de fond et de base, j’ai utilisé le même côté d’une planche, que j’ai retourné.

Première couleur, un fond turquoise.

Frottement du papier au baren, la finesse du papier japonais permet de bien gérer l’impression, on voit le dessin apparaître à travers le papier.

L’envers est aussi beau que l’endroit, cet effet de nuages, quand le papier est encore mouillé est poétique.

A l’endroit. Ce tirage n’a pas les couleurs finales, en effet j’ai finalement modifié le bleu des feuilles pour un vert foncé, que j’ai passé après le vert clair. Ces épreuves permettent aussi de vérifier les superpositions.

J’ai donc enlevé les zones de bois qui posait problème, et changé de couleur.

Le vert pâle

Dépôt de la couleur avec une petite brosse japonaise en poils naturels. les petits mouvements permettent un dépôt homogène sur la surface.

Et toujours l’envers, je ne m’en lasse pas.

La dernière couleur. Au départ j’avais choisi un lavande, mais la composition était fade. Ce beau violet, qui est devenu légèrement plus rose en séchant révèle les belles corolles des fuchsias.

L’ensemble des planches gravées. Les planches sont gravées des deux côtés.

DétailIl est très difficile de faire ressortir exactement les couleurs de cette gravure, elles sont évidemment dépendante des différents écrans que vous utilisez. Et comme toujours le résultat est plus intéressant en vrai que sur une photo. 

 

Article précédent

Article suivant

2 Commentaires

  1. Avatar

    Merci Anne-Claire ! C’est vrai que le travail des autres quand on ne connaît pas impressionne parfois plus, tes créations textile (que tu nommes bouts de chiffons) me paraissent aussi toujours incroyables d’ingéniosité de juxtaposition de matières et tissus. Merci beaucoup 🙂

  2. Avatar

    Je viens de lire à la suite tes 3 derniers articles, et je voulais te féliciter ! Woaw, quel boulot !!!
    La gestion des étapes m’impressionnent toujours, et maintenant s’y ajoute tout ce matériel nécessaire !!
    C’est loin des bouts de chiffons que j’affectionne !
    Merci pour tes reportages si généreux et détaillés, tes remarques et tout et tout !
    C’est passionnant !

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *