Teinture de mélisse

Cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un article avec des tampons. L’opportunité est venue, avec la réalisation d’une teinture mère de mélisse. Cette année le confinement puis la sortie un peu bizarre de cette période a perturbé mon énergie créatrice. Le jardin en revanche a été source de moments où j’ai pu me ressourcer. Je n’avais aucun problème à passer des heures à jardiner, planter, désherber, semer, alors que par ailleurs il m’a été difficile de graver. Plusieurs projets sont en attente, et j’escompte bien les terminer, peu à peu, prendre le temps de s’écouter est aussi important. J’espère quand même cette année, manger des légumes du jardin.

Si vous suivez les partages que je fais sur instagram, vous avez vu qu’il est tout petit, nous devons avoir 40 à 50 m2 cultivables en potager. Il est prévu de supprimer de la pelouse cet automne pour augmenter cette surface. En effet malgré sa petite taille, je me dit qu’il n’est pas impensable d’avoir une certaine autonomie, et j’aimerais bien y arriver. En attendant je ne peux laisser les plantes envahir tout l’espace, ce qu’est en train de faire la mélisse. Elle pousse particulièrement bien et je suis obligée d’en arracher beaucoup chaque année. C’est l’occasion de troc, j’ai un collègue qui fait des centaines voire des milliers de semis, qui a 2 hectares de jardin, et donc, pour qui le problème est de trouver des plantes pour remplir l’espace. Le troc c’est toujours sympa ! J’ai donc pu échanger, mélisses et vivaces à démultiplier, contre plants de potimarrons, tomates, pâtisson, concombres.

Je fais sécher la mélisse pour de la tisane, et j’ai voulu tester la réalisation de teinture mère. La recette des teintures mères est très simple, il suffit de mettre la plante coupée, hachée en morceaux, dans de l’alcool fort (40 à 70° selon ce que vous avez sous la main), et de laisser dans le noir, 3 à 4 semaines. Mon conjoint étant sujet aux insomnies, et à une certaine dose de stress, je me suis dit que c’était bien dommage de ne pas utiliser les propriétés apaisantes de la mélisse du jardin pour cela.

Evidemment, une étiquette est venue compléter le bocal de teinture obtenu, avec une plus petite pour le flacon goutte, acheté à côté de chez moi à la CABA Biocoop, qui vend depuis quelques temps tout le matériel pour faire ses cosmétiques soi-même, dont des flacons de multiples tailles.

Je vous propose dans cet article, 2 petits fichiers à télécharger, si vous avez envie de réaliser cette teinture mère, des étiquettes grand format, de couleur noire, ou verte. Vous pouvez les enregistrer, elles sont tout en bas de l’article.

 

Article précédent

7 Commentaires

  1. Avatar

    Bonjour
    Cela fait quelques années que j’ai découvert votre travail et votre univers qui me touche beaucoup. J aime beaucoup aussi lire tous vos récits et la manière dont vous parlez de votre vie de créatrice. Grâce à vous et à Tomoko Tsukui je me suis mise aussi à graver des tampons. Et c’est un vrai plaisir. ..merci pour cette découverte. J’ai une question technique : j aimerais bien coller mes tampons en gomme gravée sur des supports en bois comme vous le faites…est-ce accessible ? Il suffit d une scie? Ou cela nécessite un outillage plus élaboré ? Et de n importe quel bois?
    J espère ne pas trop vous déranger avec ma demande. J’ai cher cherché un peu partout sur internet mais n ai pas réussi à trouver de réponse
    Bien cordialement

  2. Avatar

    C’est effectivement une chance de pouvoir récolter chez soi, j’aimerais avoir plus grand et une meilleure terre pour faire mieux, je ne désespère pas 🙂 Merci pour ton passage 🙂

  3. Avatar

    J’ai un jardin avec une terre plutôt sableuse aussi, mais sur laquelle je mets depuis 2-3 ans des grandes quantités de fumier composté, pour l’améliorer. Cela dit j’ai un munuscule jardin, je dois avoir 50 m2 de potager, et la surface de mes zones de fleurs ne doit pas être plus grande ! Pour la mélisse elle est je crois, aussi bonne pour l’anxiété de façon générale. il faudrait creuser un peu plus, je ne l’ai pas fait 🙂

  4. Avatar

    Je l’ai faite surtout pour mon conjoint, qui fait des insomnies régulières, une cure de 20 gouttes 3x par jour c’est ce que j’ai pu voir sur différents sites, je ne suis pas spécialiste mais j’ai croisé différentes infos de ci de là 🙂

  5. Avatar

    Merci Fabienne pour cet article passionnant et les fichiers à télécharger !
    Je ne connaissais pas toutes ces propriétés de la mélisse. Elles vont en intéresser beaucoup d’entre nous, c’est certain !
    Je partage avec toi le plaisir de récolter et manger des légumes de son propre potager, tomates encore chaudes au creux de la main, fraises si goûteuses, salades on-ne-peut-plus fraiches…la liste est longue. Je t’embrasse.

  6. Avatar

    Le rêve d’avoir un grand jardin et d’y voir pousser plein de choses … mais aussi beaucoup de travail !
    J’avoue ne pas connaître, ou plutôt reconnaître la mélisse … ou peut-être n’en avoir simplement jamais vu de près … et je me demande si elle pousserait bien dans notre sable si peu propice aux plantations ?
    Ton étiquette est en tous cas bien jolie, et, je l’espère, ira orner plein de petits flacons de blogueuses.
    J’ignore si elle peut servir à autre chose que l’insomnie ! (pas l’étiquette, hein … la mélisse)
    Bises

  7. Avatar

    Très intéressant. Et en plus c’est beau ! Et naturel…
    Comment t’en sers-tu contre le stress ?! (Moi stressée ? Si peu…)

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *